British American Land Company

À l'instigation de Galt, fondateur de la Canada Company, Edward Ellice, le plus important propriétaire absentéiste du Bas-Canada, et quelques autres fondent, le 20 mars 1834, la British American Land Company. La société acquiert 343 995 ha de terres de la Couronne dans les Cantons de l'Est, au Québec, pour la somme de 120 000 £. Avant 1844, ses activités ne satisfont personne. Les quelques colons qui s'installent sur ses terres quasi inaccessibles se plaignent de leur coût élevé et des règlements abusifs de la société. Quant aux politiciens locaux, ils s'offusquent du contrôle qu'exercent les fonctionnaires sur les transactions. Enfin, les actionnaires britanniques réclament des dividendes.

Après avoir cédé 206 898 ha au gouvernement en 1841 pour s'acquitter d'arrérages, la société désigne Alexander T. Galt, Alexander T. Galt, fils de John Galt, comme administrateur local (1844-1855). Il augmente le prix des lots, mais accorde plus de temps pour le paiement. Il en résulte une augmentation générale de l'immigration et des ventes de terrains. Poussée par Galt et son successeur, R.W. Heneker, la compagnie investit dans les chemins de fer et dans des projets industriels pour stimuler les ventes. Même si elle poursuit ses activités jusque dans les années 50, la plupart de ses terrains sont vendus avant 1910.