Joseph Gérard Adolphe Claude Léveillée, OC, OQ, auteur-compositeur-interprète, pianiste et comédien (né le 16 octobre 1932 à Montréal, QC ; décédé le 9 juin 2011 à Saint-Benoît-de-Mirabel, QC). Icône de la culture populaire québécoise au même niveau que Félix Leclerc, Claude Léveillée a sorti plus de 30 albums en 40 ans de carrière et écrit plus de 450 chansons, dont quelques-unes (« Frédéric », « L'Étoile d'Amérique », « Le Vieux Piano ») sont parmi les plus populaires au Québec et en France. Toujours profondément senties et sincères et souvent imprégnées de nostalgie, les compositions de Léveillée et ses œuvres destinées au théâtre musical ont su rejoindre les publics les plus divers. Ses paroles s’inspirent en effet de thèmes universels tels que l’amour, la solitude et, à l’occasion, le désespoir.Il a été intronisé au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens et est membre de l’Ordre du Canada ainsi que chevalier de l’Ordre national du Québec et de la Légion d’honneur française.

Jeunesse et éducation

Pianiste autodidacte, Léveillée s’initie au clavier dès l’âge de cinq ans sans jamais prendre une seule leçon de musique. Il joue aussi de l’accordéon et de l’harmonica. Il poursuit ses études au Collège André-Grasset et reste au pensionnat du Collège de Montréal avant de suivre des cours d’économie et de sciences politiques à l’Université de Montréal. Il fait ses débuts sur scène dans cette ville en 1955, dans la revue Bleu et Or.

Début de carrière

En 1956, Léveillée fait une apparition dans Le Secret de la Rivière perdue, sur la chaîne télévisée de la CBC. Il crée également le personnage de Clo-Clo le clown ainsi que des décors, des scénarios, des scripts et la musique pour l’émission télévisée pour enfants Domino (1957 – 1959; 1961 – 1962). En 1959, il fonde Les Bozos, un groupe de chansonniers formé de Clémence Desrochers, Hervé Brousseau, Jacques Blanchet, Jean-Pierre Ferland et Raymond Lévesque. Avec Ferland, Léveillée ouvre aussi Chez Bozo, une des premières boîte á chansons de Montréal. Parmi les premières chansons qu’il compose, on peut citer « Frédéric », « L'Hiver », « Les Vieux Pianos » et « Rendez-vous ».

Édith Piaf, qui a vu Léveillée sur scène un soir Chez Bozo, l’invite à venir travailler avec elle. Il travaillera à Paris avec Piaf de 1959 à 1960 puis revient au Canada. En 1963, Piaf enregistre plusieurs chansons que Léveillée a composées pour elle : « Boulevard du crime », « Ouragan », « La Voix » et « Le Vieux Piano » (une nouvelle version de « Les Vieux Pianos »).

Son premier album, éponyme, lui vaut le Grand Prix du disque canadien (1962), le premier d’une longue série de prix. En 1964, il devient le premier artiste né au Québec à offrir un spectacle en solo à la Place des Arts. Il collaborera avec le pianiste et arrangeur André Gagnon de 1962 à 1969. Il sera également accompagné par Pierre Leduc, Cyrille Beaulieu, Michel Lefrançois et Réjean Émond. Lors du Festival du disque de Montréal en 1966, il reçoit le Prix La Bolduc (créé en hommage à Mary Bolduc, auteure-compositrice-interprète) dans la catégorie auteur-compositeur-interprète. Il sera invité spécial du Ed Sullivan Show le 21 mai 1967, diffusé à partir d’Expo 67.

Léveillée fait plusieurs tournées au Canada, en France (où il se produit notamment à Paris, au Théâtre de Bobino et à l’Olympia) et en URSS de 1968 à 1972, ainsi qu’au Japon (1970), en Belgique, en Suisse et dans quelques pays d’Asie centrale. En 1972, il représente la chanson québécoise au festival international de la chanson de Sopot, en Pologne.

Musique pour le théâtre et le cinéma

En plus de ses chansons, Léveillée a composé la trame musicale de plusieurs pièces de théâtre diffusées sur la télévision de la CBC, notamment une version française de Of Mice and Men, L'Échéance du vendredi, Le Pélican et Millionnaire à froid. Il a également collaboré avec l’écrivain Marcel Dubé et le réalisateur et metteur en scène Louis-Georges Carrier pour les pièces de théâtre Zone, Au retour des oies blanches et Un Simple Soldat. Il a composé la musique du film Les Beaux dimanches (1973) et écrit sept comédies musicales : Doux Temps des amours (1964), Il est une saison (1965), Ne ratez pas l'espion (1966), Elle tournera la terre (1967), On n'aime qu'une fois (1967), L'Arche de Noé (1968) et Posters (1968).

Autres compositions notables

Léveillée a composé le concerto chanté Contact (1972) et mis en musique Le Dict de l'aigle et du castor (1972), un conte de Gilles Vigneault, quelques récits traditionnels tels que Salut l'Indien et Requiem 1837 (1977) et un conte de Félix Leclerc, Le Petit Ours gris de la Mauricie (1977). Un livre rassemblant plusieurs paroles de chanson créées par Léveillée, L'Étoile d'Amérique, est publié à Montréal en 1971. En 1976, il fait une tournée au Québec basée sur un spectacle autobiographique, Ce matin un homme, et compose la musique pour le ballet Fleur de lit, qui sera dansé par Les Ballets-Jazz du Québec à l’occasion des Jeux olympiques de Montréal.

Il participe aux fêtes de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal en 1976 et en 1977 et apparaît en 1977 dans plusieurs émissions télévisées tournées à Paris, Montréal et Toronto. Léveillée a composé le Concerto pour Hélène, un drame musical créé en hommage à Hélène Boulé, épouse de Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec. L’Orchestre symphonique de Québec en assure l’exécution le 3 juillet 1978, avec le concours de Danielle Licari et du chœur de l’église Saint-Dominique et à l’occasion de la célébration du 370e anniversaire de la ville.

Fin de carrière

Léveillée quitte la scène à la fin des années 1970 pour se concentrer sur la composition et le rôle d’acteur. Il revient en 1985, à la Place des Arts, avec André Gagnon, dans une reprise d’un spectacle de 1964, Tu t'rappelles, Frédéric. Après le lancement de l’album Enfin revivre en 1989, Léveillée donne quelques spectacles au Québec, en France et en Suisse. Il sortira plusieurs autres albums et compilations dans les années 1990 et au début des années 2000 et montera plusieurs fois encore sur la scène de la Place des Arts en 1994, 1997 et 2003.

Carrière d’acteur

En tant qu’acteur, Léveillée a joué dans Jésusde Montréal (1989), de Denys Arcand, et dans la série télévisée Scoop (1991-1994). En 2004, il fait partie de la troupe qui interprète Don Juan, une comédie musicale enregistrée et nominée pour un prix Juno. La même année, il joue également dans La lune viendra d’elle-même.

Attaque cérébrale et décès

Léveillée est partiellement paralysé en 2004 à la suite d’une hémorragie cérébrale qui le terrasse durant un spectacle. Son dernier album, Cœur sans pays, est enregistré quelques jours seulement avant l’accident vasculaire cérébral (l’album est lancé en 2008). Il a vécu les sept dernières années de sa vie dans un chalet des Laurentides et est décédé paisiblement en 2011.

Héritage et hommages

Les œuvres de Léveillée sont caractérisées par leur profondeur et leur sincérité, une certaine mélancolie et une forte influence du jazz. Julie Arel, Isabelle Aubret, Neil Chotem, Renée Claude, André Gagnon, Daniel Guichard, Pauline Julien, Georgette Lemaire, Monique Leyrac et Roger Williams sont parmi les artistes qui ont chanté ou joué les chansons de Léveillée. Un certain nombre de ses chansons et de ses morceaux pour piano ont été publiés par Publications Chant de mon pays.

Après sa mort, le premier ministre du Québec, Jean Charest, déclarera que Léveillée a contribué à définir la culture du Québec. Dans La Chanson québécoise, Benoît L'Herbier décrit Léveillée comme étant « un créateur de mélodies spontanées et touchantes d’une beauté indéfinissable » (Montréal, 1974). Ses écrits sont conservés à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec. La Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts — qui offre 128 places pour les spectacles axés sur la chanson française – est baptisée en son honneur et l’édition 2011 des FrancoFolies de Montréal lui sera dédiée.

Une version de cet article a été publiée initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Voir aussi :Chansonniers

Prix

Grand Prix du disque canadien, station de radio CKAC (1962)

Prix La Bolduc, catégorie auteur-compositeur-interprète, Festival du disque de Montréal (1966)

Prix de l’Académie Charles-Cros(1977)

Membre de l’Ordre du Canada (1997)

Chevalier de l’Ordre national du Québec (1998)

Chevalier de la Légion d’honneur, France (1998)

Prix William Harold Moon (SOCAN), 2000

Intronisé au Panthéon des Auteurs et Compositeurs canadiens (2006)

Prix classique de la SOCAN

Discographie

Claude Léveillée (1962). Col FL-289.

Claude Léveillée (1963). Col FL-303 (rebaptisé Frédéric) Harmony HFS-9084.

Clo-Clo à la ferme (1963). Col HFL-8001.

Noël avec Clo-Clo (1964). Col HFL-8003.

Claude Léveillée à la Place des Arts (1964). Col FS-311/Harmonie KHF-90209.

Claude Léveillée à Paris (1964). Col FS-318.

Léveillée-Gagnon (1965). Col FS-331/2-Col GFS-90128.

La voix (1965). Pathé 67193.

Claude Léveillée à Paris, vol. 2 (1966). Col FS-339.

Léveillée plus dix (1966). Col FS-346.

Une voix, deux pianos (1967). Col FS-662/2-Col GFS-90128.

Un simple soldat (1967). Col FS-351.

Elle tournera la terre (1967). Col FS-677.

Dix ans de chansons (1968). 3-Col F3S-300.

Le Cérémonial de l'amour (1969). Col FS-726.

L'Étoile d'Amérique (1970). Leko KS-100.

Claude Léveillée (1971). Leko KS 101.

Si jamais/If ever (1971). Leko KS-102.

Clo-Clo et Bibi en vacances (1972). Barclay 10021.

Cheval de bois (1972). Barclay 80125.

Contact (1972). Barclay 80147.

Pour les amants (1972). 2-Col GFS-90122.

La Vie en elle (1972). Barclay 80140.

Les Amoureux de l'an 2000 (1973). Barclay 80174.

Complicité (1974). Barclay 80180.

Les Beaux Dimanches (1974). Barclay 80202.

Dix Succès pour toi de Claude Léveillée (1975). Barclay 80206.

On remonte en amour (1975). Barclay 80216.

Place des Arts 1976 (1976). 2-Manoir M-911-912.

1 fois cinq (1976). KD-923/924.

Le Temps d'une saison (1977) [avec Félix Leclerc]. 2-Poly 2675-144.

Black Sun (1978). Poly 2424-171.

Le Long voyage, vol. 1 (1978). Poly 2457-104.

Escale 80 (1979). Cam CML-2006.

Rassemblement (1979). KDM-975.

La Légende du petit ours gris/Le Journal d'un chien (1979) [avec Félix Leclerc]. PolyGram 2424-196.

Je vous entends chanter (1980). KD-507/508.

Claude Léveillée (1982). Pro-Culture PPC-6019.

Escale 84 (1984). Amplitude PS-2504.

Enfin revivre (1989). GMD 1303-27. [Réédition de 1995, Aube CD-0295]

Claude Léveillée : Les Grands Succès (1991). Sony BUK-50217.

Mes années ’60 (1994). Aube CD-0294.

Mes années ’70 (1995). Aube CD-0296.

Mes années ’80 (1996). Aube CD-0297.

La mémoire des boîtes à chansons (1996). QUÉC-2-1108.

Un homme, un piano (1997). Aube CD-0298.

Claude Léveillée - Émergence (1997). Sony C2K-91057.

Rêves inachevés (1998). Aube CD2-0299.

Gagala 98 (1998). FM-2-0015.

Au temps desboîtes à chansons (1999). RIC-2-9951.

Blanche la bien-aimée (Rêves inachevés, vol. 2) (1999). Aube CD-2-301.

Non-stop le rebel (2000). AUBECCD-2304.

Mes immortelles, je vous les confie (2003). AUBECCD-2305.

Cœur sans pays (2008). AUBECD-0307.