Famille

Denny est le cadet des trois enfants de Carol et Dennis Morrison. Toute la famille est impliquée dans le patinage de vitesse. Dennis est un patineur de vitesse de haut niveau et remporte l’or à quatre reprises lors des Championnats canadiens de patinage de vitesse à longue piste (en 1997, 1999, 2000 et 2001). Carol est une officielle de niveau national ainsi que l’une des éditrices du Manuel canadien de patinage de vitesse à l’intention des chronométreurs et des juges. Jay, le frère de Denny, fait aussi partie de l’équipe canadienne de patinage de vitesse et remporte une médaille d’or avec Denny et Lucas Makowsky lors de la Coupe du monde de poursuite par équipe masculine le 1er février 2009 à Erfut, en Allemagne. Leur sœur Julie fait aussi du patinage au début de l’adolescence.

Jeunesse

Denny Morrison commence à faire du patinage de vitesse à l’âge de trois ans. À l’origine, ses parents veulent inscrire leurs deux fils au hockey, mais il n’y a aucune ligue pour le groupe d’âge de Denny à Chetwynd. En 2009, Denny raconte à James Christie du Globe and Mail que : « Quand ils ont font des recherches sur le hockey dans les arénas locaux, il n’y a rien pour les enfants de trois ans. Cependant, l’un des amis de ma mère a créé un club de patinage de vitesse, alors j’ai pu au moins commencer à apprendre à patiner ». Un an plus tard, la famille déménage à Fort St. John, en Colombie-Britannique, qui abrite l’un des plus grands clubs de patinage de vitesse de la province.

Denny et Jay Morrison deviennent tous deux membres du club de patinage de vitesse de Fort St. John. Se mettre au hockey est aussi une possibilité à ce moment-là, mais, comme Denny Morrison le dit plus tard : « Il y a quelque chose de cool d’être le patineur de vitesse au sein d’une bande d’amis joueurs de hockey en grandissant. » Les deux garçons sont rapides, et Denny Morrison s’efforce de rattraper Jay Morrison sur la piste. « Je ne pense pas que je serais là où je suis aujourd’hui sans mon frère », se rappelle Denny Morrison lors d’une entrevue avec CBC. « C’est le gars que j’ai toujours poursuivi. J’ai toujours voulu être aussi rapide que lui. »

Carrière de patinage de vitesse junior

Pendant huit saisons consécutives (de 1995-1996 à 2002-2003), Denny Morrison est nommé le patineur de l’année de Fort St. John. En 1998, il remporte la médaille d’or dans la division midget lors des Championnats canadiens de patinage de vitesse sur courte piste à Charlesbourg, au Québec, et lors des Championnats nationaux canadiens de patinage de vitesse sur longue piste à Winnipeg, au Manitoba.

Denny Morrison remporte trois autres Championnats canadiens des catégories d’âge dans la division junior lors des Championnats de patinage de vitesse sur courte piste en 2001 et des Championnats de patinage de vitesse sur longue piste en 2002 ainsi que dans la division intermédiaire lors des Championnats de patinage de vitesse sur courte piste en 2003.

Après avoir achevé ses études à l’école secondaire North Peace en 2003, Denny Morrison s’installe à Calgary. En 2004 et en 2005, il remporte cinq médailles lors des Championnats du monde junior de patinage de vitesse, terminant quatrième au classement général les deux années. Cela comprend la médaille d’or au 500 mètres lors du Championnat du monde junior en 2005 à Seinäjoki, en Finlande.

Patinage de vitesse senior sur longue piste

Jusqu’en 2005, Denny Morrison participe aux compétitions de patinage de vitesse sur courte piste et sur longue piste. Cependant, il décide de se concentrer sur le patinage sur longue piste pour la saison 2005-2006, une décision qui porte rapidement fruit. En novembre 2005, Denny Morrison aide le Canada à remporter une médaille d’or en poursuite par équipe masculine à Calgary, et en décembre il remporte sa première place individuelle sur le podium dans la division A de l’évènement de la Coupe du monde en terminant troisième au 1 000 mètres masculin à Turin, en Italie.

Jeux olympiques d’hiver de 2006

Denny Morrison remonte sur le podium à Turin un peu plus de deux mois plus tard pour les Jeux olympiques d’hiver de 2006, quand lui et ses coéquipiers Arnie Dankers, Steven Elm, Jason Parker et Justin Warsylewicz remportent l’argent à la poursuite par équipe masculine. Denny Morrison participe au 1 000 mètres et au 1 500 mètres, mais n’obtient pas de médailles lors de ces évènements.

Carrière, de 2006 à 2010

Lors de la saison de patinage de vitesse de 2006-2007, Denny Morrison remporte la médaille d’or au 1 000 mètres masculin lors des finales de la Coupe du monde à Calgary, établissant du même coup un nouveau record canadien avec un temps de 1:07,24.

La saison suivante (2007-2008), Denny Morrison remporte le 1 000 mètres masculin aux courses de la Coupe du monde à Calgary et à Hamar, en Norvège, avant de remporter sa première médaille d’or en carrière aux Championnats du monde simple distance de patinage de vitesse au 1 500 mètres masculin à Nagano, au Japon. Une semaine après avoir remporté l’or aux Championnats du monde, il établit le record du monde au 1 500 mètres masculin à la finale ING à Calgary avec un temps de 1:42,01.

En 2008-2009, Denny Morrison remporte deux courses de 1 000 mètres à la Coupe du monde à Kolomna, en Russie, ainsi qu’une autre à Erfurt, en Allemagne. Il a aussi le meilleur temps au 1 000 mètres avec ses 1:07,11, remportant une médaille de bronze à la Coupe du monde de Salt Lake City en mars 2009.

Jeux olympiques d’hiver de 2010

Denny Morrison arrive porteur de grands espoirs aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver en 2010, où il remporte l’or en poursuite par équipe masculine. Dans une finale opposant des athlètes nord-américains, Denny Morrison, Mathieu Giroux et Lucas Makowsky affichent un temps gagnant de 3:41,37, battant les Américains par 0,21 seconde. Denny participe aussi aux épreuves de 1 000 mètres, 1 500 mètres et 5 000 mètres, mais comme en 2006, il ne parvient pas à monter sur le podium pour les épreuves individuelles.

Carrière, de 2010 à 2014

Denny Morrison songe sérieusement à prendre sa retraite après les Jeux olympiques d’hiver de 2010. Il est déçu par sa neuvième place au 1 500 mètres et sa 13e place au 1 000 mètres et se sent « épuisé et désillusionné ». Pendant l’entre-saison/intersaison 2010, Denny Morrison prend une « pause mentale personnelle » et allège son entraînement. Malgré un lent départ pendant la saison 2010-2011, il se rétablit rapidement et se remet bientôt à remporter des médailles de Coupe du monde.

En 2011-2012, il remporte la seconde médaille d’or individuelle de sa carrière aux Championnats du monde simple distance de patinage de vitesse, arrivant en première place au 1 500 mètres masculin à Heerenveen, aux Pays-Pays, en mars 2012. En novembre 2012, Denny Morrison retourne à Heerenveen et remporte une Coupe du monde au 1 000 mètres masculin, mais sa saison 2012-2013 est subitement interrompue quand il se casse une jambe en faisant du ski de fond en décembre 2012.

Jeux olympiques d’hiver de 2014

On s’attendait à peu de choses de Denny Morrison avant les Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, car il n’était pas considéré un concurrent sérieux aux médailles pour les distances individuelles de patinage de vitesse. Aux épreuves de sélection de l’équipe canadienne de patinage de vitesse à Calgary en 2014, Denny Morrison fait une chute au 1 000 mètres masculin et n’est choisi que pour le 1 500 mètres masculin et la poursuite par équipe masculine.

Cependant, dans une tournure inattendue, son équipier Gilmore Junio donne à Denny Morrison sa place olympique au 1 000 mètres masculin. Denny Morrison se distingue aux Jeux, remportant non seulement l’argent au 1 000 mètres masculin, mais aussi le bronze au 1 500 mètres masculin.

Surmonter les défis : carrière depuis 2014

En 2014-2015, Denny Morrison remporte le titre de la Coupe du monde au 1 500 mètres masculin. Parmi ses réussites pour cette saison, il remporte des médailles d’or au 1 000 mètres et au 1 500 mètres masculins lors des finales de la Coupe du monde à Erfurt, en Allemagne, en mars 2015.

En mai 2015, cependant, Denny Morrison subit de multiples blessures, y compris une commotion cérébrale, lors d’un accident de moto à Calgary. Le printemps suivant, en avril 2016, il est frappé par un AVC en faisant du vélo avec sa petite amie, Josie Spence. Cependant, Denny Morrison se rétablit et remporte l’argent en poursuite par équipe masculine à la Coupe du monde à Astana, au Kazakhstan, en décembre 2016, et ce, moins d’un an après son AVC. En décembre 2017, il remporte la 57e médaille de Coupe du monde de sa carrière en poursuite par équipe masculine à Salt Lake City, en Utah.

Denny Morrison compétitionne aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang en 2018, finissant 13e au 1 500 m masculin et 7e en poursuite par équipe masculine.

Activités caritatives et vie privée

Denny Morrison a voyagé au Ghana avec la Fondation Right to Play et fait du bénévolat pour la Heart and Stroke Foundation, ActNow BC et Kidsport.

Le 13 mai 20117, il épouse Josie Spence, une de ses coéquipières dans l’équipe nationale canadienne de patinage de vitesse.

Prix et distinctions

  • Patineur de vitesse masculin sur longue piste de l’année, Patinage de vitesse Canada (2006 à 2010, 2012, 2014, 2015)
  • Community Champion Award, Sport BC (2011)
  • BC Sports Hall of Fame (2015)