Fentie, Dennis

 Dennis Fentie, homme d'affaires, premier ministre du YUKON (Edmonton, Alb., 8 nov. 1950). Fentie est un homme d'affaires prospère avant de devenir le septième premier ministre du Yukon. À 12 ans, il déménage d'Edmonton à Watson Lake, au Yukon. Après ses études secondaires, il travaille dans les domaines du camionnage et de l'exploitation forestière, puis devient propriétaire et gérant de Francis River Construction Ltd, à Watson Lake.

Dennis Fentie fait son entrée sur la scène politique territoriale en 1996, lors de son élection à l'Assemblée législative du Yukon pour représenter Watson Lake comme membre du NOUVEAU PARTI DÉMOCRATIQUE. Il remporte le même siège en 2000 en tant que néo-démocrate et occupe divers postes durant son mandat : membre du Comité permanent sur les règlements, les élections et les privilèges des membres de l'Assemblée législative; leader du gouvernement à l'Assemblée législative; leader parlementaire de l'opposition officielle et président de la Commission du conseil des ministres sur la foresterie. En mai 2002, il traverse la Chambre et devient membre du Parti du Yukon (parti conservateur) et remporte, en juin 2002, la course à la chefferie de ce parti.

Lors de l'élection générale de novembre 2002, Dennis Fentie axe sa campagne sur la création d'emplois, malgré les difficultés économiques du Yukon. Il est réélu dans sa circonscription de Watson Lake, et le Parti du Yukon remporte 12 des 18 circonscriptions.

Dennis Fentie est assermenté comme premier ministre du Yukon le 30 novembre 2002. Il est actuellement premier ministre, ministre des Finances et ministre de l'Environnement. Parmi ses priorités figurent la reconstruction de l'économie du Yukon, la régularisation des relations avec les Premières nations et l'établissement d'une coopération avec les autres gouvernements. Fentie met l'accent sur « l'ère nouvelle » des gouvernements du Nord et l'importance d'une approche commune pour les régions du Nord quant à la formule de financement des territoires, au développement économique et aux soins de santé. Il se concentre aussi sur les dommages causés par l'abus de drogues et les autres activités illégales, notamment en mettant en place le Yukon Substance Abuse Action Plan, la Loi visant à accroître la sécurité des collectivités et des quartiers ainsi que l'équipe de lutte contre la criminalité de rue de la GRC. Tel qu'il l'avait promis lors de sa campagne électorale de 2002, le taux de chômage au Yukon a grandement diminué, passant de 9,8 p. 100 en 2002 à un peu plus de 4 p. 100 récemment.