Bernard Labadie

Bernard Labadie. Chef d'orchestre (Québec, Qc, 27 mars 1963). B. Mus. (Laval) 1986, premier prix en harmonie (CMM) 1988, deuxième prix en contrepoint (CMQ) 1989. L'intérêt de Labadie pour la musique, particulièrement pour la musique baroque, remonte à l'âge de 11 ans, où il reçoit un album de la Messe en si mineur de Bach. Il étudie la flûte à bec et le chant au cégep de Ste-Foy avant de s'inscrire à l'Université Laval, où il dirige d'abord un projet d'étudiants. Il étudie le chant grégorien (voir Plain-chant) avec Dom Jean Claire à l'Abbaye Saint-Pierre de Solesmes en France et la direction lors de cours privés avec Simon Streatfeild (1983-1987), avec Pierre Dervaux au Domaine Forget (1986, 1987) et à Saumur, en France, (1987) ainsi que brièvement à la Bachakademie à Stuttgart (All.), avec John Eliot Gardiner (1991). En 1987, il reçoit le prix des jeunes musiciens de la Sir Ernest MacMillan Memorial Foundation.

Carrière
En 1983, à 19 ans, Labadie, intéressé par la direction, dirige Didon et Énée de Purcell avec un ensemble d'étudiants. L'année suivante, ils produisent ensuite la première québécoise de Le couronnement de Poppée de Monteverdi. Avec plusieurs de ces musiciens, Labadie forme alors un orchestre de chambre, Les Violons du Roy, qui se consacre à la musique ancienne. Sous la direction de Labadie, l'ensemble présente son premier concert le 14 octobre 1984. En 1985, Labadie fonde le chœur associé à l'orchestre, La Chapelle de Québec (à l'origine l'Ensemble vocal Bernard Labadie). Le premier concert donné par les deux ensembles réunis est Dixit Dominus de Haendel en 1985.

Labadie se fait connaître du grand public en dirigeant les Violons du Roy et La Chapelle de Québec dans le Requiem de Mozart aux funérailles de René Lévesque en 1987. Ils commencent à faire des tournées en 1988 et se produisent depuis en Belgique, en Espagne, en Allemagne, en France, en Angleterre, en Autriche, au Danemark, en Hollande, au Maroc, en Équateur, au Mexique, aux États-Unis et partout au Canada. Il honore un engagement avec Les Violons à New York à la fin de septembre 2001, malgré les attaques terroristes récentes, et donne des représentations de la Messe Lord Nelson de Haydn et du Requiem de Mozart. En 1992, Labadie signe un contrat d'enregistrement pour Les Violons avec l'étiquette américaine Dorian, qui a produit 12 albums depuis leur premier en 1993, Simphonies des noëls.

En 1987 et 1988, Labadie est chef d'orchestre apprenti de l'Orchestre symphonique de Québec (OSQ) et, de 1989 à 1995, il dirige le chœur de l'OSQ. De 1994 à 2003, il est directeur musical de l'Opéra de Québec qu'il mène à un renouveau avec le directeur artistique Grégoire Legendre.

Labadie se bâtit une réputation d'excellence au fil des années 1990. En effet, il dirige tous les importants orchestres symphoniques du Canada et reçoit des éloges de sa ville natale pour son interprétation du Messie de Haendel avec Les Violons. Il est également reconnu sur la scène internationale pour sa représentation du Messie avec l'orchestre du Minnesota en 1999. Il est très sollicité en tant que chef d'orchestre invité : il se produit avec les orchestres symphoniques de Los Angeles, de Saint Louis, de Philadelphie, de San Francisco, de Miami, de l'Utah et d'Atlanta ainsi qu'avec le New World Symphony et le Saint Paul Chamber Orchestra. Il apparaît aussi avec le Chicago Baroque, le Philharmonia Baroque, la Handel and Haydn Society, ainsi que le New York City Ballet. Labadie est directeur musical de l'Opéra de Montréal de 2003 à 2006, notamment dans Agrippine de Haendel et Carmen de Bizet, grandement applaudis lors de la saison 2004-2005. Le public est vivement intéressé et 30 000 personnes auraient vu Carmen.

Style

Labadie est considéré comme l'un des meilleurs et des plus polyvalents chefs d'orchestre au Canada et cette réputation s'est étendue à la scène internationale. Le Denver Post dit qu'il dirige avec une « énergie extraordinaire et une joie totale de chaque instant » alors que The Daily Telegraph le décrit comme un « musicien à l'instinct sûr... » qui « ...façonne les phrases, saisit le moindre détail de la texture et infuse à la musique une joie contagieuse » (5 juin 2003). L'une des particularités les plus remarquables de Labadie est son ouverture d'esprit aux nouvelles manières de jouer de la musique qui respecte la tradition qui est à l'origine des œuvres mais qui permet aussi de leur apporter un nouvel éclairage. Les exemples de cette tendance sont nombreux et vont de l'utilisation d'archets d'époque (voir Instruments d'époque) sur des instruments modernes à l'arrangement pour orchestre de chambre de pièces baroques composées pour clavier.

Prix
Labadie reçoit de nombreux prix nationaux et internationaux. Il remporte la médaille Raymond-Blais de l'Association des anciens de l'Université Laval en 1992, le Prix du rayonnement international du Conseil de la culture de la région de Québec et le Prix de l'Institut Canadien de Québec en 1998 et le Prix Opus du meilleur directeur artistique en 2006 ainsi que le National Arts Award du Centre d'arts de Banff en 2008. Il est nommé Officier de l'Ordre du Canada en 2005 et Chevalier de l'Ordre national du Québec en 2006. Deux de ses enregistrements lui méritent des prix Juno : Handel: Apollo e Dafne (2001) et Mozart: Requiem (2002).

Discographie

Chef d'orchestre

Mozart Flute Concertos. Marc Grauwels flûte, Les Violons du Roy. 1989. Hyperion/Melodic CDA 66393.

Simphonies des noels. Les Violons du Roy. 1993. Dorian DOR-90180.

Cantates profanes de J.S. Bach, vol. 1. Les Violons du Roy. 1994. Dorian DOR-90199.

Pergolesi: Stabat Mater / Vivaldi: Stabat Mater, Motet in furore giustissimae irae. Les Violons du Roy. 1994. Dorian DOR-90196.

Cantates profanes de J.S. Bach, vol. 2. Les Violons du Roy. 1995. Dorian DOR-90207.

Music of Bach's Sons. Les Violons du Roy. 1996. Dorian DOR-90239.

Christmas Gift - A Dorian Holiday Celebration. Les Violons du Roy et al. 1997. Dorian 90008.

Encore! Les Violons du Roy. 1998. Dorian DOR-90012.

Vivaldi Concerti for Strings. Les Violons du Roy. 1999. Dorian xCD-90255.

Handel: Apollo e Dafne. Karina Gauvin soprano, Russell Braun baryton, Les Violons du Roy. 2000. Dorian xCD-90288.

Bach: Goldberg Variations. Les Violons du Roy. 2000. Dorian xCD-90281.

Visions Of Bach - Transcriptions And Arrangements. Les Violons du Roy et al. 2000. Dorian 90016.

J.S. Bach: Art of the Fugue. Les Violons du Roy. 2001. Dorian xCD-90297.

Exsultate Jubilate - Mozart, Schubert, Haydn/Gauvin. CBC Radio Orchestra, et al. 2001. CBC 5211.

Commuter Classics - Drive Time A.M. Les Violons du Roy et al. 2001. Dorian 90018.

Commuter Classics - Drive Time P.M. Les Violons du Roy et al. 2001. Dorian 90020.

Requiem de Mozart. Les Violons du Roy. 2002. Dorian DOR-90310.

Mozart Edition Vol. 1 - Violin Concertos, Concertos For Winds. 2003. Brilliant Classics 99713.

Mozart: Clarinet Concerto, Flute & Harp Concerto. Les Violons du Roy et al. 2003. Classic Collection 99823.

Psaume 51 et Cantate 82 de J.S. Bach. Les Violons du Roy. 2004. ATMA ACD2 2343.

Celebration. Les Violons du Roy. 2004. Dorian DOR-90024.

Essential Mozart/Davis, Ter Linden, Freeman. Les Violons du Roy et al. 2005. Brilliant Classics 92702.

Mozart: Violin Concertos, Wind Concertos. Les Violons du Roy et al. 2005. Brilliant Classics 92265.

Bibliographie

BORDELEAU, France. « Bernard Labadie : de "l'entrepreneurship" en musique », Aria (hiver 1987).

CHAN, Wah Keung. « Bernard Labadie: Une ère nouvelle à L'Opéra de Montréal », La Scena Musicale (octobre 2003).

KAPTAINIS, Arthur. « Quiet revolution », Opera Canada (automne 2003).