Languirand, Jacques

Jacques Languirand, dramaturge et essayiste (Montréal, Qc, 1er mai 1931). Fortement influencé par les dramaturges en vogue durant son séjour à Paris (1949-1953), Languirand est la personnalité la plus importante du théâtre absurde canadien dans les années 50 et 60. Plusieurs de ses textes dramatiques sont radiodiffusés à Montréal avant que ne soit présentée sa première pièce, Les Insolites, jouée en 1956, publiée en 1962 et récipiendaire du prix dans la catégorie Meilleure pièce canadienne au Festival national d'art dramatique.

Les Grands Départs (1958) et la comédie musicale Klondyke (1970) figurent parmi ses grands succès. Bien que ses pièces abordent le thème de la solitude de l'individu dans une société moderne dépourvue de valeurs traditionnelles, elles ne parviennent pas à captiver les Québécois, encore sous le choc de la RÉVOLUTION TRANQUILLE. Jacques Languirand abandonne le théâtre pour se tourner vers des oeuvres plus ésotériques, telles que La Voie initiatique (1978) et Mater Materia (1980). Il anime plusieurs émissions de radio et de télévision et, en 1987, il est nommé membre de l'Ordre du Canada. En 1993, il fait un retour remarqué comme comédien dans les trois pièces du cycle Shakespeare dirigé par Robert LEPAGE. Il joue également au cinéma, entre autres dans La Vie d'un Héros (1994) de Micheline LANCTÔT et J'en suis (1997) de Claude Fournier. Il a reçu le prix du "Communicateur de l'année" (1998) de l'Association internationale des professionnels de la communication.