Mayer, Uri

Uri Mayer. Chef d'orchestre, altiste (Tîrgu-Mures, Roumanie, 4 août 1946, naturalisé canadien 1976); certificat d'études supérieures (Juilliard) 1970, Hon D MUS (Western Ontario) 2009.

Mayer étudie au Conservatoire de musique de Tel Aviv (1958-1964) puis avec Oedoen Partos et Gary Bertini (1964-1968) à la Rubin Academy of Music à l'Université de Tel Aviv. Il commence sa carrière de chef d'orchestre en 1964 à l'école secondaire pour enfants surdoués de Tel Aviv puis avec l'Orchestre national des jeunes d'Israël dont il est le chef d'orchestre adjoint (1964-1970). Il joue aussi avec l'Orchestre philharmonique d'Israël (1967-1968). Il gagne en 1968 la bourse d'études Damrosch pour la direction, ce qui lui permet d'étudier avec Jean Morel à la Juilliard School de New York, où il entreprend un double majeur en direction et en alto (1968-1970) sous la direction de Walter Trampler. Concurremment, il est chef d'orchestre adjoint de la New York Youth Symphony, joue avec l'Orchestre philharmonique de New York et est alto solo de l'American Symphony Orchestra, dirigé par Leopold Stokowski, qui l'invite en 1970 à devenir chef adjoint de cet orchestre. Mayer décline l'invitation et devient plutôt alto solo adjoint de l'Orchestre symphonique de Montréal en 1970.

Mayer gagne un deuxième prix au Concours international d'alto de Munich (1971) et le prix de la Suisse au Concours international d'exécution musicale de Genève (1972). Il est directeur musical de la Symphonie Canada à Montréal (1972-1974). L'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) lui accorde un congé et il est directeur musical (1974-1976) de la University Philharmonia et du Contemporary Directions Ensemble de l'Université du Michigan. Il y enregistre plusieurs disques dont un avec l'ensemble (Orion ORS-75172) et un autre avec l'ensemble de tubas de l'Université du Michigan (CRS CRSQ-4145). Il joue encore une fois comme altiste avec l'OSM et dirige cet orchestre (1976-1981) et devient son chef associé en 1980. Il enseigne la direction à l'Université McGill (1976-1981) et dirige l'Orchestre symphonique de McGill avec lequel il enregistre des œuvres de Donald Steven, Brian Cherney et John Rea (1981, McGill University Records 81013 et RCI 568).Mayer remporte le prix du public au Concours international de direction de Budapest en 1977 et le prix d'argent au Concours international Fitelberg pour chefs d'orchestre en Pologne en 1979.

De 1981 à 1995, Mayer est directeur musical de l'Orchestre symphonique d'Edmonton (avec lequel il a déjà fait 10 enregistrements pour la SRC , y compris des œuvres de Malcolm Forsyth et d'Oscar Morawetz); il est chef principal d'Orchestra London Canada (1988-1994). Il est directeur musical de l'orchestre de l'Université Rice à la Shepherd School of Music à Houston (1986-1988). Il a dirigé à titre de chef d'orchestre invité tous les principaux orchestres canadiens et plusieurs orchestres importants des États-Unis, d'Europe, d'Amérique du Sud, d'Israël et du Japon. En 1991, il devient conseiller artistique de la Sinfonietta d'Israël, demeurant à ce poste pendant huit ans. Il est chef d'orchestre principal de l'Orchestre philharmonique Kansai au Japon (1994-2000) et est régulièrement chef d'orchestre invité au Ballet national du Canada. Mayer s'est engagé à diriger des œuvres du XXe siècle en plus du répertoire courant. Son comportement au pupitre a été décrit comme « inhabituellement démonstratif ».

Voir aussi DISCOGRAPHIE de l'Orchestre symphonique d'Edmonton.

Bibliographie

« Uri Mayer to leave Orchestra London », Globe and Mail (1er avril 1993).

« A tribute to Uri Mayer », Edmonton Symphony Orchestra Signature (avril-mai 1995).

John CHARLES, « Uri really going », Edmonton Sun (14 mai 1995).