New Westminster

New Westminster. Ville située à l'est de Vancouver, près de l'embouchure du fleuve Fraser. Après sa désignation en 1859 suivie de sa constitution en 1860 comme capitale de la Colombie-Britannique, elle fut baptisée New Westminster par la reine Victoria, ce qui lui valut le surnom de « cité royale ». Le siège du gouvernement fut déplacé à Victoria en 1866 et un incendie détruisit le quartier des affaires en 1898. Néanmoins, New Westminster devint un centre industriel et commercial prospère, dont la population était de 42 500 âmes en 1991. Même si elle demeure, du point de vue culturel, dans l'ombre de Vancouver, elle possède une plus longue histoire musicale.

Un club de sonneurs, le Bell Ringers' Club, avait à sa disposition un jeu de huit cloches (le premier en Colombie-Britannique) installé dans l'église Holy Trinity en 1865. Toutes les cloches, à l'exception d'une seule, furent cependant détruites au cours de l'incendie de 1898. La New Westminster Choral Union, dirigée de 1882 à 1893 par l'évêque Acton Windeyer Sillitoe (Australie, 1841 - New Westminster, 1894), présenta Le Messie, Elijah, May Queen de Bennett, Revenge de Stanford et d'autres oeuvres chorales dans sa ville et à Granville (Vancouver) et Ladner : en 1893, le choeur avait donné 37 concerts. La Westminster Amateur Operatic Society fut florissante durant les années 1890. Un choeur mixte de plus de 100 voix, préparé par A.E. White, chanta avec orchestre sous la direction de sir Alexander Mackenzie au cours du Cycle des festivals de musique de 1903, et le Westminster Operatic Club inaugura ses productions (habituellement des oeuvres de Gilbert et Sullivan) en 1914. En 1920, l'OS de New Westminster avait déjà présenté 18 concerts, et l'ensemble était encore actif 15 ans plus tard. Un festival-concours fut mis sur pied après la Première Guerre mondiale et le New Westminster Oratorio Society and Orchestra vers 1933. En 1944, le Civic Orchestra (OS de New Westminster, voir Orchestres 7) fut fondé; en 1977, il comptait quelque 50 musiciens, plusieurs venant d'autres centres. Même s'il s'agissait d'un ensemble d'amateurs, il présentait des programmes ambitieux (y compris des symphonies de Schumann et de Brahms) avec un certain succès. La Symphony Society a parrainé le Pacific Evergreen Youth Choir (mis sur pied en 1968) et les Con Brio Singers composés de jeunes et d'adultes (1971-76). À partir du début des années 1950, le Massey Theater (le deuxième plus grand auditorium public de la région) fut le lieu d'innombrables présentations musicales par des ensembles locaux ou invités dont, ces dernières années, celles de l'Orchestre symphonique de Vancouver. Les Karellers (1955-63) et la Handel Society of Music (formée en 1966) ont été actifs sous la direction de Karel ten Hoope. L'orgue à tuyaux de la cathédrale Holy Trinity fut restauré par G. Herald Keefer qui fut dir. mus. et organiste de cette cathédrale (1969-80).

Les harmonies ont joué un rôle important dans la vie musicale de la « cité royale ». Mentionnons la New Westminster Boy Scout Band (plus tard New Westminster Junior Band), dirigée par C.J. Cornfield (1926-46), la Royal City Concert Band (fl. 1935); la New Westminster and District Concert Band (fondée vers 1930, constituée en 1958); la Royal City Boys and Girls Band (fondée en 1932); la Royal City Alumni Band (fondée en 1988 comme prolongement de la Boys and Girls Band), qui fit une tournée en Grande-Bretagne en 1990; et diverses harmonies scolaires. Le dépt de musique des écoles de New Westminster inaugura un festival de jazz annuel en 1970, le New Westminster Hyack Jazz Festival. Consacré aux orchestres d'harmonie de la Colombie-Britannique et du Nord-Ouest des États-Unis, ce festival était connu en 1990 comme l'un des plus considérables au Canada. Le New Westminster Secondary Schools Jazz Ensemble, dirigé par Bob Schaeffer, gagna un premier prix dans sa catégorie au Reno (Nevada) International Jazz Festival de 1978. Deux groupes locaux d'importance furent fondés en 1989 : la Royal City Youth Ballet Company et la Royal City Musical Theatre Company. Cette dernière a présenté Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat (1990) et Wizard of Oz (1991). La musique country a sa place à New Westminster grâce à l'éditeur Empire Music (Sharrell Music) et à la compagnie de disques Aragon Records; les Rhythm Pals débutèrent à la station radiophonique CKNW. Judith Forst, Ralph Grierson, Ray Nurse, Joan Peebles et Lyn Vernon figurent parmi les musiciens natifs de New Westminster.