Les prix Écrans canadiens sont présentés par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision afin d’honorer des réalisations canadiennes exceptionnelles dans les secteurs du cinéma, de la télévision et des médias numériques anglophones. Ils sont organisés pour la première fois en 2013 à la suite de la fusion des prix Génie et des prix Gemini aujourd’hui disparus. Les prix Jutra pour le cinéma et les prix Gémeaux pour la télévision et les médias numériques constituent les équivalents francophones des prix Écrans canadiens.

Contexte

En 2012, l’Académie annonce qu’à la suite d’une vaste consultation avec un très grand nombre de professionnels du secteur, elle entend fusionner les prix Génie et les prix Gemini en une manifestation unique, les prix Écrans canadiens. Diffusée à la télévision sur CBC et animée par Martin Short, la cérémonie se tient à Toronto pour la première fois le 3 mars 2013. La directrice générale de l’Académie, Helga Stephenson, explique, à cet égard, que la fusion des prix pour le cinéma et pour la télévision fait partie intégrante d’une stratégie générale de mise en valeur de ces secteurs. Le nom « prix Écrans canadiens », le logo et la statuette des trophées sont créés par les sociétés Endeavour Marketing et BT/A Advertising de Barry Avrich.

Processus de sélection

Les membres de l’Académie ayant un droit de vote se répartissent au sein de trois divisions autonomes : cinéma, télévision et médias numériques. Chacune d’entre elles se subdivise ensuite par métier, par exemple direction artistique, prise de vue, montage ou interprétation. L’Académie est composée de cinq comités de gouvernance, chacun d’entre eux supervisant un secteur particulier des prix Écrans canadiens : cinéma; télévision; documentaires; médias numériques; sports et actualités.

Les divisions cinéma, télévision et médias numériques des prix présentent de légères variations dans leurs critères et leur processus de sélection. On peut toutefois dire que, d’une façon générale, les films ou les émissions ne peuvent être sélectionnés que s’ils sont admissibles en tant que production ou coproduction canadienne (conformément aux critères du BCPAC ou du CRTC) et s’ils sont sortis en salle ou ont été diffusés entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédente.

En ce qui concerne les prix pour le cinéma, un comité composé de metteurs en scène, de scénaristes, d’interprètes, de producteurs et de critiques examine toutes les candidatures pour déterminer les finalistes dans les catégories suivantes : Mise en scène, Scénario et Interprétation. Un autre comité de sélection, composé de professionnels des métiers correspondants, sélectionne les finalistes pour les catégories techniques, par exemple : Direction photo, Montage, Décoration et direction artistique et Montage sonore. Les deux comités sélectionnent conjointement les finalistes dans la catégorie Meilleur film. Les films sont évalués en fonction de critères spécifiques élaborés par le comité de gouvernance et le conseil d’administration de l’Académie, en consultation avec les membres des divisions. Les membres de la division Musique ont, par exemple, élaboré les critères utilisés pour évaluer les finalistes dans les catégories Musique originale et Chanson originale.

Les courts métrages sortis en salle sont examinés par un comité différent qui sélectionne les finalistes pour les catégories Court métrage d’animation et Court métrage dramatique. De la même façon, un autre comité s’occupe des documentaires et sélectionne les finalistes dans les catégories Long métrage documentaire et Court métrage documentaire ainsi que Meilleur montage et Meilleure direction photo dans un long métrage documentaire. Les candidats recevant le plus de points dans leurs catégories respectives sont sélectionnés pour le vote final.

En ce qui concerne les prix pour la télévision et les médias numériques, les finalistes de chaque catégorie sont évalués par un jury composé de membres ayant une expertise dans ce domaine ainsi que de membres provenant d’autres secteurs de la production télévisuelle. Les jurys sont composés de cinq à sept membres et sélectionnent de deux à cinq finalistes en fonction du nombre de candidatures. On demande aux membres des jurys d’arriver à un consensus sur cinq finalistes, puis d’opérer un vote final en les classant de 1 à 5 par bulletin secret.

Processus de vote

Tous les membres de chaque division (cinéma, télévision, médias numériques) ayant un droit de vote sont autorisés à voter dans toutes les catégories de leur division. Le vote s’effectue en ligne, les résultats étant compilés par PricewaterhouseCoopers, vérificateur officiel des scrutins de l’Académie. Pour tous les prix télévisuels, le vote final se répartit à parts égales entre les votes du jury et les votes des membres. Pour tous les prix concernant les médias numériques, les votes du jury comptent pour 70 % du vote final et les votes des membres pour 30 %.

On compte au total 128 catégories au sein desquelles concourent les candidats, 24 pour le cinéma, 97 pour la télévision et 7 pour les médias numériques, ainsi que 14 prix spéciaux qui ne sont pas nécessairement octroyés chaque année. Douze prix spéciaux ont par exemple été présentés en 2014 et neuf en 2015.

Prix spéciaux

Un certain nombre de prix spéciaux ont été transférés des prix Génie et des prix Gémeaux vers les prix Écrans canadiens et continuent à être octroyés, notamment le prix Earle Grey en reconnaissance de l’œuvre de toute une vie à la télévision canadienne, le prix Claude Jutra pour le meilleur réalisateur d’un premier long métrage et la Bobine d’or (renommée Bobine d’or Cineplex par les prix Écrans canadiens) pour le film ayant généré les recettes au guichet les plus importantes au Canada. Le prix Gordon Sinclair qui récompense un journaliste de radiotélévision, le prix Margaret Collier pour une contribution importante d’un scénariste à la télévision canadienne, le prix octroyé pour une réalisation technique exceptionnelle et le prix décerné pour une réalisation pionnière dans le domaine des médias numériques constituent quelques-uns des autres prix spéciaux présentés. Les membres de l’Académie peuvent recommander un prix spécial au conseil d’administration qui dispose alors de toute latitude pour sélectionner un lauréat.

Semaine du Canada à l’écran

La cérémonie télévisée des prix constitue le point culminant de la Semaine du Canada à l’écran, conçue sur le modèle de la Semaine Juno pour les prix Juno. De nombreuses manifestations et activités se déroulent durant cette semaine, notamment une réception des artistes sélectionnés, des séries de présentations, plusieurs discussions en groupe, une présentation promotionnelle pour les membres du conservatoire des acteurs duCentre canadien du film, une zone offrant au public la possibilité de rencontrer ses vedettes favorites et deux cérémonies séparées au cours desquelles la plupart des prix relatifs à la télévision et aux médias numériques sont présentés.

Vainqueurs dans la catégorie Meilleur film

2013 — Rebelle

2014 — Gabrielle