Rolph, John

John Rolph, avocat, médecin, homme politique et professeur (Thornbury, Angl., 4 mars 1793 -- Mitchell, Ont., 19 oct. 1870). Il étudie en Angleterre et, à partir de 1821, pratique le droit et la médecine au Haut-Canada, dirigeant des écoles de médecine à St. Thomas en 1824-1825 et à York (Toronto), à partir de 1832. Il partage la direction du Reform movement avec M.S. BIDWELL et les BALDWIN, dès 1828. Partisan de la onzième heure des fatales RÉBELLIONS DE 1837 de William Lyon MACKENZIE, cet homme secret s'enfuit à Rochester, dans l'État de New York. Il revient en 1843 pour rouvrir son école de médecine, qui devient bientôt florissante. Membre inefficace du ministère Hincks-Morin de 1851 à 1854, il déçoit profondément ses partisans ultra-réformistes (voir CLEAR GRIT). Il se concentre par la suite sur l'exploitation de son école. En défendant avec éloquence les droits des colons américains et en s'opposant aux privilèges spéciaux de l'Église anglicane, Rolph contribue grandement à la popularité croissante du mouvement pour la réforme constitutionnelle avant 1837, et fait plus que quiconque, avant les années 1860, pour offrir une formation médicale de premier ordre dans la province.