Service canadien de la faune

Le Service canadien de la faune (SCF) est une composante d'Environnement Canada. En 1917, la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs donne au gouvernement fédéral la responsabilité de protéger et de gérer les populations d'oiseaux migrateurs au Canada. En 1947, la petite unité du ministère de l'Intérieur chargée de cette responsabilité devient le Service de la faune sauvage (en 1950, le service change de nom et devient le Service canadien de la faune). Aujourd'hui, le Service canadien de la faune est chargé de l'application de la Loi sur les espèces sauvages au Canada, de la Loi sur les espèces en péril, de la Loi sur la Convention concernant les oiseaux migrateurs et de la Loi sur la protection d'espèces animales ou végétales sauvages et la réglementation de leur commerce international et interprovincial (pour la mise en application de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction ou CITES).

Le SCF se concentre sur trois secteurs clés correspondant à son mandat législatif, soit les oiseaux migrateurs, les espèces en péril et l'habitat. Afin de respecter son mandat, le Service canadien de la faune s'est engagé à poursuivre certaines activités comprenant (mais sans s'y limiter) l'élaboration de politiques et d'un cadre de réglementation, la mise en application de programmes de partenariat en matière de CONSERVATION, la protection des espèces en péril et la planification du rétablissement de ces espèces, la surveillance des zones marécageuses et autres habitats et la réglementation des exemptions en vertu de la Loi sur la conservation de la faune.

Plus de 50 réserves nationales de faune ont été établies en vertu de la Loi sur la faune du Canada dans le but de protéger les habitats fauniques et plus de 90 aires de nidification d'oiseaux migrateurs ont été transformées en sanctuaires. Le SCF a par ailleurs mis en œuvre divers programmes de surveillance des oiseaux migrateurs de même qu'un cadre de réglementation sur la chasse des oiseaux migrateurs et il est à la tête du programme de planification du rétablissement des espèces terrestres en péril au Canada (voir le Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada).