Tadoussac

Tadoussac, village du Qc; pop. 850 (recens. 2006), 870 (recens. 2001); const. en 1899. Tadoussac est situé au confluent de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent, à 210 km au nord-est de Québec. Le nom montagnais de ce village signifie « les mamelles » ou « les seins » par allusion aux collines rondes qui s'y trouvent.

Quand les Européens arrivent, Tadoussac est déjà un important centre commercial pour les populations autochtones des deux rives du Saint-Laurent. Cette activité attire les commerçants européens dès le milieu du XVIe siècle. Pierre Chauvin essaie en vain d'y établir une colonie en 1600, et Samuel de Champlain y conclut un premier traité entre les Européens et les montagnais-naskapis en 1603. Le poste de Tadoussac tombe aux mains de sir David Kirke en 1628, mais est rendu plus tard à la France. Plaque tournante d'un vaste réseau de traite des fourrures à partir du XVIIe siècle, Tadoussac acquiert au XIXe siècle une vocation nouvelle et durable, axée sur la foresterie et le tourisme. L'habitation de Chauvin a été reconstituée, et le village compte également l'une des plus anciennes chapelles de bois en Amérique du Nord (1647).

Tadoussac est maintenant reconnu comme le point central du Parc du Marin du Saguenay-Saint-Laurent et la limite méridionale du Parc du Saguenay. Un centre d'interprétation sur les mammifères marins et des excursions pour l'observation des baleines attirent également les touristes.