L'arc et la flèche sont très utilisés comme armes de guerre ou de chasse à l'époque préhistorique et pendant le Moyen Âge. Au cours du XVe et du XVIe siècle, l'arc et les flèches ne sont plus des armes militaires, et le tir à l'arc devient un sport récréatif en Angleterre.

Il y a deux types d'arc : l'arc traditionnel, d'un seule pièce et droit de bout en bout, et l'arc recourbé. Le second (fait de bois laminé, de plastique et de fibre de verre) est le plus utilisé lors des compétitions, dont les plus populaires sont le tir sur cible (de dimension standard) et le tir en campagne (les cibles sont disposées aléatoirement sur le terrain).

Au Canada, des clubs de tir à l'arc sont formés au milieu du XIXe siècle. En 1864, le Yorkville Archery Club de l'Ontario organise un tournoi. C'est le première fois que le tir à l'arc est reconnu comme sport au Canada. On sait peu de chose au sujet des compétitions organisées avant 1927, année où l'on fonde l'Association canadienne de tir (aujourd'hui la Fédération canadienne de tir à l'arc). Les premiers championnats canadiens ont lieu en 1931. Pendant plusieurs années, l'Ontario est la province où l'on pratique le plus le tir à l'arc, et il faut attendre 1951 pour que l'Association devienne vraiment nationale.

Les Canadiens font bonne figure dans les compétitions internationales. Une équipe participe pour la première fois aux championnats du monde en 1963, et les Canadiens décrochent une cinquième place en 1967. Dorothy Lidstone est la première Canadienne à remporter un titre mondial au championnat mondial féminin de tir à l'arc sur cible en 1969, et l'équipe féminine se classe deuxième cette année-là. En 1971, l'équipe masculine est troisième au monde, et Emmanuel Boucher établit un record mondial au 30 mètres mixte.

En 1973, lors des championnats des Amériques, Les Anderson et Wayne Pullen remportent des médailles d'or au tir en campagne, et Anderson est deuxième au classement général. Lucille Lessard gagne le titre mondial féminin de tir en campagne en 1974, elle remporte la victoire aux Championnats des Amériques (tir en campagne) en 1975. Malheureusement, elle ne réussira pas à se qualifier pour les Jeux olympiques de 1976. Une autre Québécoise, Lucille Lemay, y parviendra, et se classera cinquième lors des Jeux olympiques de Montréal. Les équipes canadiennes masculines et féminines occupent le deuxième rang aux Jeux panaméricains de 1979 et aux Championnats des Amériques de 1980.

En 1982, les Championnats des Amériques ont lieu pour la première fois au Canada, à Joliette, au Québec. En août 1984, Lisa Buscombe, de Brampton, en Ontario, est championne du monde de tir de campagne en Finlande et, le 28 juillet 1985, elle remporte la médaille d'or à une compétition de tir en campagne aux World Games, à Londres, en Angleterre. Aux Jeux panaméricains de 1987, le Canada remporte une médaille d'argent en compétition individuelle et une médaille de bronze en compétition par équipe.