Young, Gayle

Gayle Young. Compositrice, auteure, directrice de publications, conceptrice d'instruments, exécutante (Saint Catharines, Ont., 22 mars 1950). B.F.A. (York) 1977. Young étudie la composition à l'Université York avec David Rosenboom, Richard Teitelbaum et James Tenney, remportant en 1977 un prix de composition de BMI Canada. La même année, elle conçoit et construit la colombine, un instrument de percussion consistant à l'origine en 40, plus tard en 61 tubes d'acier utilisant un système élargi d'intonation juste; l'année suivante, elle commence à se produire en tournée au Canada en jouant des œuvres écrites par elle et d'autres compositeurs pour l'instrument.

De 1979 à 1982, Young agit comme compositrice consultante auprès du Structured Sound Synthesis Project, un système de musique assistée par ordinateur à l'Université de Toronto. En 1978-1979, elle compose la musique pour trois environnements visuels de Reinhard Reitzenstein. Ces œuvres, accompagnées d'une brochure, paraissent en 1980 sur l'album According (JWD Music WRC1-1265). En 1980, elle conçoit et construit l'amaranthe, un instrument à 24 cordes avec un système d'accordage entièrement flexible. En 1987, elle compose le thème musical du film Our Marilyn. Sa longue association avec le sculpteur Reinhard Reitzenstein culmine dans les années 1990 avec deux installations de sonores en 1994, Tuyaux sonores à Alma au Québec et 5 - Ypsilon; the Bunker Version pour le Sound Symposium de Terre-Neuve. En 1995, Young et Reitzenstein élaborent une sculpture sonore pour la Glendon Gallery de l'Université York et, en 1996, ils créent Klang Bau; the Bunker Version, encore une fois pour le Sound Symposium. Avec Reitzenstein, le premier violon de l'Orchestre symphonique de Toronto Jacques Israelievitch et le percussionniste Jesse Stewart, Young forme le groupe The Test Tubes qui joue dans le cadre du Festival de jazz de Guelph en 1997-1999. Un CD, Line 6, est produit à partir du concert initial de 1997. Young crée deux autres installations sonores en 2004, l'une pour le 25e anniversaire du magazine Musicworkset l'autre, intitulée Sonic Playroom, pour l'Open Ears Festival de Kitchener.

Young a reçu des commandes du Conseil des Arts du Canada pour Theorein, de la pianiste Eva Egoyan pour Forest Ephemeral : Four Flowers et du Conseil des Arts de l'Ontario pour Usque ad Mare et Cuesta. Elle continue à donner des concerts et des ateliers au Canada et aux États-Unis. En plus de ses activités musicales, elle écrit The Sackbut Blues (1981-1986; trad. Blues pour saqueboute), une biographie de Hugh Le Caine, pionnier canadien de la musique électroacoustique, pour laquelle elle reçoit des subventions du Conseil des Arts du Canada et du Secrétariat d'État ainsi que le prix (1985-1986) de la sir Ernest MacMillan Memorial Foundation. En 1987, elle devient directrice et chef de la rédaction du périodique Musicworks, poste qu'elle occupe encore en 2006. Au Sound Symposium de Terre-Neuve de 1990, elle est responsable de l'exposition Sounds of Invention; l'essai du catalogue est republié dans l'ouvrage S:on: Sound in Contemporary Canadian Art en 2003.

Bien que ses responsabilités variées la conduisent à se décrire comme « une compositrice s'accaparant le temps lorsqu'elle le peut », Young demeure engagée activement sur la scène musicale par le biais de ses performances, de ses sculptures sonores et de ses publications. Plusieurs de ses compositions, telles qu'In Motion et Theorein, révèlent son implication dans les systèmes complexes d'accordage et son intérêt dans les possibilités sonores des instruments qu'elle a construits. Elle déploie un effort spécial pour mener ces intérêts vers les communautés rurales, avec un certain succès.

Elle est membre agréée du Centre de musique canadienne, membre de la Canadian Association for Sound Ecology (pour laquelle elle est secrétaire de 1996 à 1999) et du World Forum of Acoustic Ecology. Elle collabore à l'Encyclopédie de la musique au Canada.

COMPOSITIONS (Sélection)

According to the Moon : 1978; soprano, contralto; manuscrit; JWD Music WRC1-1265 (B. Bridgman soprano, K. Skidmore contralto).

Aquilegia : 1978; synth., bande; (extrait) cassette Musicworks 42 (Young).

In Motion : 1979; colombine; manuscrit; JWD Music WRC1-1265 (Young).

Theorein : 1979; v., columbine; manuscrit; JWD Music WRC1-1265 (R. Reitzenstein v., Young colombine).

Cuesta : 1981; ordinateur, amaranthe; manuscrit.

Usque ad Mare : 1981; 4 synth.; manuscrit.

Study in 11/9 : 1986; amaranthe; manuscrit; cassette Musicworks 37 (Young).

Neptis Cantrix : 1987; colombine, amaranthe, bande; manuscrit.

Harmonium for James Tenney : 1988; quatuor cordes; manuscrit.

Publications

« The Design and construction of columbine, a percussion instrument with forty steel bells », Musicworks, I (1978).

« La Création d'instruments nouveaux : la fièvre de la découverte », Musicanada, XLVIII (mai 1982).

« The How and why of instrument design », Musicworks, XXI (aut. 1982).

« Les Inventions électroacoustiques des années '30 à '60 », Musicanada, LVII (juin 1986).

« Twenty-four strings », Musicworks, XXXVII (hiv. 1987).

« The Theory and design of a multi-intonational metallophone », Percussive Notes (aut. 1987).

« The Pitch organization of Harmonium for James Tenney », Perspectives of New Music; XXVI (été 1988).

Blues pour saqueboute (Ottawa 1989).

« Newfoundland Sound Symposium 1992 », Contact, VI no 3 (mars 1993).

« Reviews & announcements - The tuning of the world », Musicworks, LVIII (printemps 1994).

« Multiples of two and five: Some anniversaries », Musicworks, LXXI (été 1998).

« Between seeing and hearing: sensing energy at another level », Musicworks, LXXIV (été 1999).

« Sounds of Invention » , Le son dans l'art contemporain canadien / Sound in Contemporary Canadian Art, éd. Nicole Gingras (Montréal 2003).

Aussi interviews dans Musicworks avec Hildegard Westerkamp (no XXVI, hiv. 1984), Michael Snow (XXXIX, aut. 1987), Charles Dodge (XLI, été 1988), Murray Adaskin (XLIII, print. 1989), Barbara Steinberg (XLV, hiv. 1990), John Luther Adams (LXX, printemps 1998), Lauren Pratt (LXXVII, été 2000) et James Tenney (LXXVII, été 2000).

Voir aussi BIBLIOGRAPHIE de Hugh Le Caine.

Bibliographie

Isobel HARRY, « Gayle Young crée des instruments extraordinaires », Compositeur canadien, CLXII (juin 1981).

Tina PEARSON, « Lunatic phases », Musicworks, XXXI (print. 1985).

« Playing the aural and the visual », Musicworks, XLIX (hiver 1991).

David PERLMAN, « Snap Shots », WholeNote, IX no 3 (1er nov. 7 déc. 2003).