Adrien Thério

Adrien Thério, auteur (né le 15 août 1925 à Saint-Modeste, au Québec; décédé le 24 juillet 2003). Il prépare successivement un B.A. à l'U. d'Ottawa (Ont., 1950), une maîtrise pour un mémoire sur l'œuvre de Marie Le Franc (U. Laval, Qc, 1952) et un doctorat pour une thèse sur Jules Fournier, journaliste de combat (1953).
Adrien Thério, auteur (né le 15 août 1925 à Saint-Modeste, au Québec; décédé le 24 juillet 2003). Il prépare successivement un B.A. à l'U. d'Ottawa (Ont., 1950), une maîtrise pour un mémoire sur l'œuvre de Marie Le Franc (U. Laval, Qc, 1952) et un doctorat pour une thèse sur Jules Fournier, journaliste de combat (1953).

Adrien Thério, auteur (né le 15 août 1925 à Saint-Modeste, au Québec; décédé le 24 juillet 2003). Il prépare successivement un B.A. à l'U. d'Ottawa (Ont., 1950), une maîtrise pour un mémoire sur l'œuvre de Marie Le Franc (U. Laval, Qc, 1952) et un doctorat pour une thèse sur Jules Fournier, journaliste de combat (1953). Après des études de littérature américaine à Harvard (1955-1956) et l'obtention d'une maîtrise en sciences politiques à l'U. Notre-Dame d'Indiana (Illinois, 1959), il dédie toute sa carrière à l'enseignement: du Collège Bellarmine de Louisville (Kentucky, É.-U.) à l'U. d'Ottawa (à partir de 1969), en passant par l'U. de Toronto (Ont., 1959-1960) et le Collège militaire royal de Kingston (1960-1969).

Membre de la Société royale du Canada (1970), pionnier des lettres québécoises, il fonde les revues Livres et Auteurs canadiens (1961; devenue Livres et Auteurs québécois, 1969-1983), Lettres québécoises (1976), et dirige Incidences (rebaptisée Co-Incidences) de 1970 à 1972.

Auteur prolifique, il touche à tous les genres: essai (L'humour au Canada français, 1968), théâtre (Les renégats, 1964; Le roi d'Aragon, 1979), journal (Des choses à dire: Journal littéraire, 1973-1974, 1975; Le journal d'un chien, 1962), traduction (Un Yankee au Canada de Henry David Thoreau, 1962), anthologie (Conteurs canadiens-français, 1965-1976; Conteurs québécois, 1900-1940, 1987). Mais c'est surtout dans le domaine du récit qu'il se meut le plus aisément: Ceux du Chemin-Taché (contes, 1974); Nos beaux meurtres (nouvelles, 1973); La colère du père (récit, 1974); Un païen chez les pingouins (1970); C'est ici que le monde a commencé (récit-reportage, 1978); Les brèves années (roman, 1953); Soliloque en hommage à une femme (1968), Marie-Ève, Marie-Ève (1983). Par sa verve subtilement tissée d'humour, son style simple, direct, enlevé et sa faculté d'émouvoir le public par la mise en scène de son enfance, des humbles gens de sa région natale et de son propre « moi », Adrien Thério s'est imposé, au Québec, comme un des conteurs majeurs du XXe siècle.