Agostini, Gloria

Gloria Agostini. Harpiste, professeure (Montréal, 30 mai 1923; 26 juillet 2004; naturalisée américaine en 1949).

Agostini, Gloria

Gloria Agostini. Harpiste, professeure (Montréal, 30 mai 1923; 26 juillet 2004; naturalisée américaine en 1949). Après que le sénateur Lawrence Wilson lui a offert une harpe comme cadeau de Noël quand elle a 12 ans, Gloria Agostini étudie cet instrument avec mère Saint-Roméo au couvent Villa-Maria à Montréal. Grâce à une bourse du gouvernement du Québec, elle se rend à New York à 15 ans afin de poursuivre ses études avec Marcel Grandjany. Elle devient membre de l'OS du réseau radiophonique ABC à New York à l'âge de 16 ans. Elle revient au Canada au début des années 1940 afin de participer aux émissions de radio de son frère, Lucio Agostini. Harpiste dans l'orchestre des Concerts symphoniques de Montréal (OSM) en 1941-1942, elle y joue les solos de harpe dans Introduction et Allegro de Ravel (1942). Elle fait cependant carrière à New York en studio (radio et enregistrements), dans des orchestres de chambre et en récital. Spécialisée en musique contemporaine, elle participe aux créations de Explosante-Fixe de Pierre Boulez (1973), de Serenata d'Alberto Ginastera (1974) et de Soundings de Barbara Kolb (1973) avec la Chamber Music Society of Lincoln Center, ainsi qu'aux premières des œuvres d'Henry Cowell (Triple Rondo pour flûte et harpe, 1965; Concerto pour flûte et harpe, 1965?); de Paul Creston (Symphonic Poem pour harpe et orchestre, 1945); d'Igor Stravinsky (Epitaphium, première nord-américaine, 1959) et de Charles Wuorinen (Variations pour harpe, 1971). Elle joue aussi dans des enregistrements de jazz de Paul Desmond, Gunther Schuller et d'autres, ainsi que dans des enregistrements de musique pop par des artistes aussi différents que Hall and Oates, Tony Bennett et Britney Spears.

Gloria Agostini commence à enseigner à l'Université Yale en 1977, et donne également des cours au Mannes College of Music et à la Manhattan School of Music. Elle a notamment pour élèves Gretchen van Hoesen et le compositeur Paul Carey. Pour Lyra Music, elle fait le montage d'œuvres de musique de chambre pour harpe.

Voir aussi Giuseppe Agostini, son père.

Discographie

Berlioz Premiers transports que nul n'oublie, Hahn Si mes vers avaient des ailes. Greenhouse violoncelle, Swarthout mezzo; 1953; RCA Victor LM-1793.

Hovhaness Firdausi. Sobol clarinette, Boyar percussions; 1978; Grenadilla GS-1008.

Martin Petite symphonie concertante. Fuller clavecin, Andrews piano, Stokowski chef d'orchestre; 1960; Capitol SP-8507.

Menotti The Unicorn, the Gorgon and the Manticore. Choeur, ensemble instrumental, Schippers chef d'orchestre; 1957; Angel S-35437.

Other Folks' Music : Rahsaan Roland Kirk. Saxophone et autres instruments, ensemble instrumental; 1976; Atlantic SD-1686.

The Romantic Songs of Martha Lou Harp. Perazzo orgue; 1957; Harmony HL-7049.

Saint-Saëns Fantaisie pour violon et harpe. Ricci violon; 1970; Decca DL-710177.

Silhouettes in Jazz. Septuor Michael Coldin; 1959; Everest SDBR-1038.

Soft Guitars. Arnone guitare, Carroll contrebasse; 1962; Time 52052.