Dame Emma Albani

Dame Emma Albani, nom de scène de Marie-Louise-Cécile-Emma Lajeunesse, soprano, pianiste, harpiste, enseignante (née le 1er novembre 1847 à Chambly, au Canada-Est [Québec]; décédée le 3 avril 1930 à Londres, en Angleterre). Emma Albani est la première personne née au Canada à connaître une renommée internationale sur la scène du chant d’opéra, d’oratorio et de concert.

Dame Emma Albani, nom de scène de Marie-Louise-Cécile-Emma Lajeunesse, soprano, pianiste, harpiste, enseignante (née le 1er novembre 1847 à Chambly, au Canada-Est [Québec]; décédée le 3 avril 1930 à Londres, en Angleterre). Emma Albani est la première personne née au Canada à connaître une renommée internationale sur la scène du chant d’opéra, d’oratorio et de concert.

Marie-Louise-Cécile-Emma Lajeunesse naît en 1847 au Canada-Est [aujourd’hui Québec]. Ses parents, Joseph Lajeunesse et Mélina Mignault, sont ses premiers professeurs de musique. Sa mère meurt en 1856; la même année, son père commence à enseigner la musique au Couvent du Sacré-Cœur au Sault-aux-Récollets, à Montréal. Emma et sa sœur Cornelia y deviennent étudiantes. En septembre 1856, à l’âge de 10 ans, Emma présente son premier concert au Mechanics’ Institute of Montréal. Elle continue à chanter à Montréal et dans d’autres communautés au Canada-Est, notamment à Chambly et Saint-Jean-sur-Richelieu. En 1865, la famille s’installe dans l’État de New York. Emma est engagée comme soliste dans une église d’Albany. Elle parvient à amasser assez d’argent pour se rendre en Europe en 1868, pour continuer ses études. Elle étudie auprès du ténor français Gilbert-Louis Duprez, puis avec le professeur de chant Francesco Lamperti à Milan, en Italie. C’est à cette période qu’Emma adopte le nom de scène d’Albani.

En 1869 elle fait ses débuts en opéra à Messine, en Italie, dans le rôle d’Oscar dans Un Ballo in maschera. Elle connaît son premier vrai triomphe peu après, lorsqu’elle interprète Amina dans La Sonnambula. Amina est aussi son premier rôle à Londres (1872), Paris (1872) et New York (1874). Emma Albani est la première femme canadienne à chanter au Royal Italian Opera (Covent Garden) à Londres, et elle y demeure jusqu’en 1896. Simultanément, elle poursuit sa carrière internationale dans de nombreux pays. Elle chante à Paris, Berlin, Vienne, Bruxelles, Venise, New York, Moscou et Saint-Pétersbourg. Elle chante devant plusieurs monarques, dont le tsar Alexandre II et la reine Victoria. En 1891 et 1892 elle chante au Metropolitan Opera à New York.

Quand elle quitte la scène de l’opéra en 1896, elle a interprété 43 rôles principaux. De 1883 à 1906, elle a fait une douzaine de tournées canadiennes reçues avec enthousiasme. Sa voix remarquable est immortalisée sur le disque Rococo 5255, où elle interprète huit pièces, dont des chansons de début de siècle et trois arias de Georg Friedrich Haendel.