Albani, Dame Emma

Après avoir étudié à Paris et à Milan, elle fait ses débuts en tant que cantatrice à Messina en Italie, dans le rôle d'Oscar dans Un Ballo in maschera (1869), et connaît son premier vrai triomphe peu après, en jouant Amina dans La Sonnambula.

Emma Albani
Apr\u00e8s avoir étudié \u00e0 Paris et \u00e0 Milan, Emma Albani se lan\u00e7a dans une carri\u00e8re qui la mena dans les opéras les plus cél\u00e8bres du monde. Lorsqu'elle fit ses adieux en 1896, elle avait interprété 43 r\u00f4les principaux (avec la permission de Biblioth\u00e8que et Archives Canada/PA-127289).

Albani, Dame Emma

Dame Emma Albani, nom de scène de Marie-Louise-Cécile-Emma Lajeunesse, soprano (Chambly, Canada Est, 1er nov. 1847 -- Londres, Angl., 3 avr. 1930). Ce sont d'abord ses parents qui lui ont enseigné le chant à Chambly, à Plattsburgh et à Montréal, où elle a présenté son premier concert en 1856. Elle devient la première artiste née au Canada à acquérir une réputation internationale dans le monde de l'opéra, de l'oratorio, et du concert de chant.

Après avoir étudié à Paris et à Milan, elle fait ses débuts en tant que cantatrice à Messina en Italie, dans le rôle d'Oscar dans Un Ballo in maschera (1869), et connaît son premier vrai triomphe peu après, en jouant Amina dans La Sonnambula. Ce succès lui ouvre les portes des opéras de Londres (1872), de Paris (1872), et de New York (1874). Bien qu'elle soit attachée au Covent Garden de Londres, elle n'a cessé de poursuivre une carrière internationale dans plusieurs pays. En 1891-1892, elle chante au Metropolitan Opera de New York.

Albani chante 43 rôles de premier plan avant de prendre sa retraite en 1896. Entre 1883 et 1906, elle effectue une douzaine de tournées au Canada pendant lesquelles elle est chaleureusement acclamée. Sa voix remarquable a été conservée sur l'enregistrement Rococo 5255, qui contient huit titres dont des chants qui remontent au tournant du siècle et trois arias de Haendel.


Liens externes