Albert Cornellier

Albert (Joseph) Cornellier. Baryton, professeur (Saint-Rémi-de-Napierville, près Montréal, 28 mars 1900 - 2000). Premier prix opéra-comique (Cons. de Paris).

Albert Cornellier

Albert (Joseph) Cornellier. Baryton, professeur (Saint-Rémi-de-Napierville, près Montréal, 28 mars 1900 - 2000). Premier prix opéra-comique (Cons. de Paris). À cinq ans, il chantait à l'église comme choriste. Après avoir entrepris l'étude du droit à l'Université de Montréal, il se consacra au chant, travaillant avec Salvator Issaurel, Arthur Laurendeau et Jean Riddez. En 1922, il fut exceptionnellement admis comme élève régulier étranger au Cons. de Paris où il travailla avec Albert Carré. Alors ténor léger, il fut engagé à l'Opéra-Comique où il débuta le 14 janvier 1927 dans le rôle de Peppe de Paillasse. Jusqu'en 1947, il vécut à Paris où il tint des rôles dans des oeuvres comme Louise, Mignon, Tosca, La Vie brève, Tristan et Yseult ainsi que dans de nombreuses créations à l'Opéra-Comique, notamment Béatrice de Messager (1927), La Peau de chagrin de Lévadé (1929) et Conchita de Zandonai (1929). Il enseigna et donna des récitals à Paris et en province et chanta dans les églises. Il travailla avec Simone Sorelli et acquit un certain renom comme interprète de Fauré et de Franck. En 1947, il se fixa à Montréal et, comme baryton, donna un récital à l'hôtel Ritz-Carlton pour le Ladies' Morning Musical Club. Il enseigna à l'École normale de musique (1948-64) et fut titulaire de la première classe d'art vocal à la faculté de musique de l'Université de Montréal (1951-59). En 1964, il s'établit à San Francisco où il reçut des élèves jusqu'à la fin des années 1970. Cornellier a participé à un enregistrement de Carmen (rôle du Remendado) avec l'orchestre et les choeurs de l'Opéra-Comique sous la direction de Piero Coppola (Gramophone HMV G-L695-711, repiqué sur 3-RCA Camden CCL-100). Jules Bruyère, Yoland Guérard, Jean-Pierre Hurteau, Gérard Paradis, Joseph Rouleau et Huguette Tourangeau ont été au nombre de ses élèves.


Lecture supplémentaire

  • Wolff, Stéphane. Un Demi-siècle d'Opéra-Comique (Paris 1953)

    "M Albert Cornellier" Le Passetemps, Sep 1926

    "Profil". Les Amis de la scene lyrique de Québec, winter 1981-82