Dumouchel, Albert



 Les Pavillons
Eau-forte au lavis en noir et sépia sur papier vélin, Albert Dumouchel (avec la permission de la National Gallery of Canada/Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa).\r\n \r\n

Dumouchel, Albert

Albert Dumouchel, graveur et professeur (Bellerive, Qc, 15 avril 1916 -- Montréal, 11 janv. 1971). Il étudie la gravure à l'eau-forte et la lithographie à Paris. En 1945, à Montréal, il participe aux expériences de « cadavres exquis » avec Léon Bellefleur, Jean Benoît, Jean Léonard, Mimi Parent et Alfred Pellan. En 1947 et en 1949, il publie deux célèbres numéros des Ateliers d'arts graphiques, la revue de l'École des arts graphiques de Montréal. En 1948, il se joint au groupe contestataire « Prisme d'yeux » et collabore ensuite aux premiers numéros des Éditions Erta, de Roland Giguère. Entre 1949 et 1954, ses lithographies illustrent Faire naître, Les Nuits abat-jour et Les Armes blanches de Giguère. Celui-ci intéresse Dumouchel au mouvement Cobra et ses oeuvres sont publiées dans la Revue internationale de l'art expérimental - Cobra (1954), et dans Phases de l'art contemporain (1955), la revue publiée par le poète et critique surréaliste Édouard Jaguer. Sa carrière d'enseignant en art à l'École des arts graphiques et à l'École des beaux-arts de Montréal influencera, jusqu'à son décès, plusieurs générations d'artistes. Le Musée d'art contemporain de Montréal a tenu une exposition de ses gravures en 1974.