Alderdice, Frederick Charles

Frederick Charles Alderdice, homme d'affaires, homme politique (Belfast, Irlande, 10 nov. 1872 -- St. John's, 26 févr. 1936).

Alderdice, Frederick Charles

Frederick Charles Alderdice, homme d'affaires, homme politique (Belfast, Irlande, 10 nov. 1872 -- St. John's, 26 févr. 1936). Premier ministre de Terre-Neuve à deux reprises (d'août à novembre 1928, puis de juin 1932 à février 1934), il est le dernier à occuper cette fonction avant l'entrée de Terre-Neuve dans la Confédération canadienne. Homme d'affaires éminent, il entre au Conseil législatif en 1924 et assume la direction du Parti libéral-conservateur et la fonction de premier ministre lorsque Walter MONROE prend sa retraite en 1928. Aux élections générales qui suivent, Alderdice est défait par Richard SQUIRES, mais il demeure chef de l'opposition formée par le United Newfoundland Party.

Terre-Neuve, aux prises avec des difficultés financières depuis la Première Guerre mondiale, se voit presque privée de tout crédit international dès 1932. Le 5 avril 1932, dans un climat de chômage, de pauvreté générale et d'accusations de mauvaise administration lancées contre le gouvernement, une émeute éclate devant le parlement, à St. John's. Le Parlement est subséquemment prorogé et, aux élections de juin, le parti d'Alderdice l'emporte sur celui de Squires par 25 sièges contre 2.

Terre-Neuve étant menacée par une banqueroute imminente, Alderdice fait appel à l'Angleterre pour obtenir une aide financière et demande qu'une commission royale soit mise sur pied pour étudier l'avenir du Dominion. Le Rapport Amulree qui en résulte en 1933 recommande la suspension provisoire du gouvernement responsable. L'Assemblée législative accepte et, le 16 février 1934, une COMMISSION DE GOUVERNEMENT composée de trois Terre-Neuviens, de trois Britanniques et du gouverneur est instituée et demeure en place pendant 15 ans. Alderdice est nommé commissaire.