Alexandre Da Costa

Fils de parents d'origine portugaise issus du milieu artistique, Da Costa débute sa carrière comme enfant prodige au violon et au piano en se produisant en concert à neuf ans.

Alexandre DaCosta

Alexandre Da Costa

Alexandre Da Costa. Violiniste (Montréal,30 octobre 1979). M.A. et premier prix - violon, B.A. - interprétation du piano (Conservatoire de Musique du Québec [CMM] , Montréal, 1998), Concert Diploma (Escuela Superior de Musica Reina Sofia, Madrid, 2001), diplôme d'études supérieures (Universitat fur Musik und darstellende Kunst Wien, Vienne, 2004).

Fils de parents d'origine portugaise issus du milieu artistique, Da Costa débute sa carrière comme enfant prodige au violon et au piano en se produisant en concert à neuf ans. Il étudie à l'École secondaire Pierre Laporte qui offre un excellent programme d'enseignement de la musique avant de poursuivre ses études au CMM et à l'Université de Montréal. Par la suite, il décide d'approfondir ses connaissances en violon en suivant les cours de l'éminent violoniste et pédagogue Zakhar Bron à Madrid de 1998 à 2001.

Carrière internationale

Da Costa joue sur la scène internationale avec des orchestres canadiens importants, dont l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre symphonique de Québec, l'Orchestre symphonique de Victoria et des orchestres des États-Unis, du Mexique, de l'Europe, de l'Asie et du Moyen-Orient. Il se produit dans de grandes salles de concert, dont le Musikverein à Vienne, le Carnegie Hall à New York et le Musikhalle de Hambourg sous la direction, entre autres, des chefs d'orchestre Leonard Slatkin, Raphael Frübeck de Burgos, Günter Herbig, Pedro Halffter, Adrian Leaper et Yannick Nézet-Séguin.

Da Costa se produit dans des émissions de radio à la BBC, à la radio de l'Allemagne de l'Ouest (WDR), à la radio anglaise de la SRC, à la radio nationale d'Espagne (RNE), à la radio nationale d'Autriche (ORF) puis à la chaîne TV Asahi au Japon, pour n'en nommer que quelques-unes. Son répertoire est très diversifié, allant de concertos classiques de Bach, Mozart, Beethoven, Brahms, Dvorak et Sibelius à ceux moins souvent interprétés de Glass, Nielson, Janacek et Korngold. Il enregistre les concertos pour violons des compositeurs portugais Luis de Freitas Branco et Armendo José Fernandes avec l'orchestre symphonique Extremadura (Espagne); cet enregistrement se retrouve en nomination pour un prix Juno en 2006.

Vers 2005, Da Costa retourne vivre à Montréal, mais continue de donner des concerts à l'étranger. Son répertoire de récitals comprend des œuvres de violon seul ou d'ensembles de musique de chambre d'un grand nombre de compositeurs, allant d'Albinez à Ysaye. Il collabore fréquemment avec des pianistes comme Wonny Song, Louise-Andrée Baril, Matt Herskhowitz, Anne-Marie Dubois et le claveciniste Luc Beauséjour au Studio Glenn Gould, au Centre d'arts Orford, à la salle Claude-Champagne et dans des villes comme Stratford, en Ontario, à Vancouver et ailleurs.

Au début de 2004, Da Costa donne des classes de maître dans des universités, des écoles de musique et des conservatoires à Montréal, Québec, Winnipeg, en Espagne, en Chine, en Italie, au Portugal et aux Bahamas.

En résumé

Da Costa joue sur plusieurs violons exceptionnels : le Stradivarius Baumgartner fabriqué en 1689 (prêt de la banque d'instruments de musique du Conseil des arts) et le Stradivarius Di Barbaro fabriqué en 1727 (prêt de la fondation Canimex, un organisme qui prête à de jeunes élèves de talent des instruments à cordes de qualité).

Il remporte un prix à la Pablo de Sarasate International Competition (1999). Il est lauréat du prix de la Fondation Sylva-Gelber du Conseil des Arts du Canada (2002) décerné chaque année à l'artiste canadien le plus talentueux de moins de 30 ans et du Prix Virginia Parker (2010). Il est le plus jeune artiste à recevoir le prix Celebrating Outstanding Portuguese-Canadian Achievement (COPA) du Congrès national portugais canadien qui, en 2006, le nomme artiste portugais canadien de l'année.

Da Costa remplit également des fonctions administratives. En collaboration avec Jean-Francois Rivest, il fonde l'Ensemble Camerata Orford (2009), est le porte-parole du Festival classique des Hautes-Laurentides (2010) et siège au poste de directeur du développement musical de la fondation Canimex (2011).

Discographie (sélection)

Fritz Kreisler : Valses et Miniatures, Ensemble Canimex, Jean-François Rivest chef d'orchestre; Disques Octave/Universal. OCT 2 6957

Williams : Schindler's List, Bloch, Hebraic Suite, Concerto Grosso, Orchestre Symphonique de Biel, chef d'orchestre Thomas Rösner; Atma Classique ACD22579

Fernandes : Violin concerto/Freitas Branco Second Symphony; Orchestre Symphonique Extremadura, chef d'orchestre Jesús Amigo; Atma Classique ACD22578

Mozart : Christian Frohn (alto); XXI-21 Records XXI-CD 2 1479

Tchaikovsky : Orchestre Phillarmonique d'État de Arad; XXI-21 Records XXI-CD 2 1477

Hendrix, Mccartney & Ysaye; XXI-21 Records XXI-CD 2 1422

Bibliographie

Rejean BEAUCAGE, « Alexandre Da Costa. Le retour au pays », La Scena Musicale, X (nov. 2004)


Lecture supplémentaire

  • Beaucage, Rejean. "Alexandre Da Costa. Coming Home," La Scena Musicale, vol 10, Nov 2004

    Rogers, Caroline. "Alexandre Da Costa: A passion for recordings," La Scena Musicale, vol 7, Dec 2011.