Algues marines

La consommation des algues marines est surtout courante en Orient. De nombreuses espèces sont prisées par les Japonais; la plus populaire est la porphyre, que l'on cultive et dont la récolte annuelle vaut environ 1 milliard de dollars.

Algues marines
Fucus, au cap Ste-Marie, en Nouvelle-Écosse (avec la permission du Musée national des sciences naturelles).

Algues marines

Les algues marines sont des ALGUES multicellulaires visibles à l'oeil nu. Elles s'étendent du point le plus élevé des embruns jusqu'à la limite de pénétration de la lumière sous l'eau. Elles bordent toute la zone littorale et la plupart des espèces poussent dans des profondeurs ne dépassant pas 30 à 40 m. Elles sont particulièrement abondantes dans les zones intertidales inférieures et les zones subtidales peu profondes. Certaines ont l'aspect de petits filaments à peine visibles tandis que d'autres sont de grande taille et présentent une structure complexe. Il y aurait des laminaires géantes (Macrosystis) longues de 100 m et des spécimens de nereocystis de Lutke (Durvillaea genre de l'hémisphère Sud) pesant plus de 100 kg. Les algues sont classées par couleur, soit vertes, brunes et rouges. La plupart des algues marines sont rouges ou brunes; les vertes sont, pour la plupart, de forme planctonique ou d'eau douce (voir PLANCTON). De nombreuses espèces poussent sur les côtes du Canada : on en a dénombrées 175 dans l'Arctique, 350 dans l'Atlantique et près de 500 dans le Pacifique.

La consommation des algues marines est surtout courante en Orient. De nombreuses espèces sont prisées par les Japonais; la plus populaire est la porphyre, que l'on cultive et dont la récolte annuelle vaut environ 1 milliard de dollars. Les Chinois mangent encore de la laminaire pour prévenir le goitre. En Occident, on ne consomme couramment que l'algue rouge du genre Porphyra, la MOUSSE D'IRLANDE (Chondrus crispus) et le rhodyménie palmé (Palmaria palmata), les deux derniers dans les provinces de l'Atlantique. Les algues marines servent aussi à la préparation de la nourriture pour animaux et sont utilisées comme amendement du sol et comme engrais. Dans les industries alimentaire et textile, on se sert des hydrocolloïdes (gommes solubles dans l'eau) , dont l'agar et la carragénine, provenant des algues rouges et l'algine, provenant des algues brunes. Dans les Maritimes, on récolte la mousse d'Irlande et on l'exporte pour la fabrication de la carragénine. En Nouvelle-Écosse, on récolte l'ascophylle noueuse (Ascophyllum nodosun) pour en fabriquer de l'alginate. L'usage des algues marines est peu répandu en Colombie-Britannique. Certaines espèces, les rouges en particulier, sont magnifiques et convoitées par les collectionneurs.


En savoir plus