Alliance chorale canadienne

Alliance chorale canadienne. Son origine remonte à 1961 alors que Pierre Fréchette, le père Yvon Préfontaine et François Provencher regroupaient en association les chorales de Québec et de la Beauce. Elle reçut une charte du gouvernement canadien en 1966 sous le nom d'Alliance chorale canadienne.

Alliance chorale canadienne

Alliance chorale canadienne. Son origine remonte à 1961 alors que Pierre Fréchette, le père Yvon Préfontaine et François Provencher regroupaient en association les chorales de Québec et de la Beauce. Elle reçut une charte du gouvernement canadien en 1966 sous le nom d'Alliance chorale canadienne. En 1982, elle comprenait six fédérations provinciales (Alberta, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec) réunissant quelque 300 chorales francophones, soit près de 8500 choristes. Chaque membre recevait Le Bouscueil (1971-78), organe de liaison paraissant tous les quatre mois environ. L'Alliance oeuvra à l'épanouissement du chant choral au Canada en suscitant la multiplication des chorales, en offrant aux chefs de choeur des moyens techniques de perfectionnement, en initiant les jeunes au chant choral et en organisant d'imposants rassemblements nationaux et internationaux. Ses présidents furent Pierre Fréchette (1961-67), Edmour Bélanger (1967-69), Marc Bernier (1969-71), Richard Ducas (1971-74) et Guy Saint-Jean (1974-82).

Au secrétariat national, situé à Montréal, se trouvaient une bibliothèque, une discothèque, une musicothèque (plus de 20 000 partitions à un exemplaire) et un comptoir de vente de recueils, partitions, manuels didactiques et publications de l'Alliance. L'ACC incluait également le Collège des instructeurs, équipe de chefs de choeur pouvant diriger des stages d'animation régionale ou de spécialisation (technique, répertoire). Elle jouissait d'un contrat de sous-édition avec À Coeur Joie, mouvement choral français avec lequel elle collaborait étroitement, notamment pour la préparation des Choralies internationales triennales de Vaison-la-Romaine (France). Cet événement triennal formé en 1950 au sein du mouvement À Coeur Joie sous l'inspiration de César Geoffray a rassemblé jusqu'à 6000 choristes. L'Alliance organisa également les Choralies internationales canadiennes, aussi triennales (Trois-Rivières, 1967; Québec, 1970; Edmonton, 1973; Sherbrooke, 1976; Moncton 1979; Winnipeg, 1982), ainsi que certains projets spéciaux tels que la croisière sur un « bateau-chantant », de Montréal aux Îles Saint-Pierre-et-Miquelon, pendant l'été de 1975. L'Alliance était financée par les cotisations des fédérations provinciales, des subventions du Secrétariat d'État et du CAC et, s'il y avait lieu, par les profits de l'organisation des choralies et autres initiatives. En 1982, l'ACC mit fin à ses activités faute de soutien financier. L'année suivante, À Coeur Joie Canada prit sa relève.

Des disques enregistrés durant les Choralies nationales de 1966 et durant les Choralies internationales de 1967 et 1976 sont parus chez RCA Canada et sur la propre étiquette de l'ACC.