Altona

En 1895, la ville est érigée aux abords de l'embranchement d'une voie ferrée du CP, près du village agricole d'Altona. En 1880, ce village fait partie d'une réserve située à l'ouest de la rivière Rouge et destinée aux mennonites en provenance de Russie.

Altona, ville du Man.; pop. 4088 (recens. 2011), pop. 3709 (recens. 2006); const. en tant que village en 1946 et en tant que ville en 1956; située à 96 km au sud de Winnipeg et à 13 km au nord de la frontière canado-américaine. Fruit d'une initiative locale, Altona est née d'une colonie agricole MENNONITE du triangle fertile de Pembina, colonie transformée en un centre régional aux activités variées.

En 1895, la ville est érigée aux abords de l'embranchement d'une voie ferrée du CP, près du village agricole d'Altona. En 1880, ce village fait partie d'une réserve située à l'ouest de la rivière Rouge et destinée aux mennonites en provenance de Russie. Altona prend progressivement le pas sur la ville voisine de Gretna, car elle étend son rôle de ville de services en stimulant le MOUVEMENT COOPÉRATIF régional dans les années 30 et 40 et l'implantation d'activités économiques indigènes, comme le traitement des graines oléagineuses, l'imprimerie et l'édition, la fabrication de boîtes de carton et de vêtements, une station de radio et un complexe de vente au détail.

Le développement d'Altona reflète la transformation de l'arrière-pays qui passe de la culture des céréales et de l'élevage à une production intensive de graines oléagineuses, de céréales particulières et de volailles, permettant ainsi la création de petites fermes et un peuplement relativement dense. Au départ, la population d'Altona est plus cosmopolite que celle de l'arrière-pays. Néanmoins, son développement socioculturel est le miroir des tensions vécues par les mennonites dans leur adaptation, ou leur désaffection, à l'égard de la sécularisation et de la modernisation.


Liens externes