Analekta

​Analekta est une étiquette indépendante canadienne spécialisée dans la musique classique. Elle a été fondée en 1988 par l'imprésario montréalais François Mario Labbé.

Analekta est une étiquette indépendante canadienne spécialisée dans la musique classique. Elle a été fondée en 1988 par l'imprésario montréalais François Mario Labbé. Analekta est la plus grosse et la plus réputée des compagnies indépendantes d'enregistrement de musique classique au Canada et elle commence à proposer du jazz, de la musique du monde, et des bandes sonores dans son catalogue. Les productions Analekta sont récompensées internationalement par, entre autres, deux Cannes Classical Awards en 2002 et en 2004, trente prix Félix, un prix du magazine Gramophone et neuf prix Juno. Beaucoup de musiciens d'Analekta agissent à titre d'ambassadeurs de la culture canadienne dans le monde entier.

Historique

Un des principaux objectifs de la compagnie est d'aider les meilleurs artistes classiques du Canada à se bâtir une solide carrière d'enregistrement internationale. François Mario Labbé crée Analekta parce que les importantes compagnies d'enregistrement de musique classique ne sont intéressées à recruter que des vedettes déjà connues et qu'elles ne veulent pas soutenir les nouveaux talents canadiens. Durant les deux premières années de la compagnie, l'imprésario risque ses ressources personnelles pour la développer, mais, en 1993, elle a fait ses preuves et peut recevoir des subventions du gouvernement. La compagnie reçoit par la suite de l'aide du ministère du Patrimoine canadien et du gouvernement du Québec.

Artistes

La maison de disques produit des centaines de titres et stimule la carrière de nombreux musiciens classiques canadiens, entre autres celles des violonistes Angèle Dubeau et James Ehnes; des pianistes Alain Lefèvre, Anton Kuerti et André Laplante; des sopranos Julie Boulianne, Hélène Guilmette et Karina Gauvin; de la contralto Marie-Nicole Lemieux; du contreténor Daniel Taylor; des clavecinistes Bernard Lagacé, Geneviève Soly et Luc Beauséjour; du contrebassiste Joel Quarrington et du violoncelliste Denis Brott.

En outre, Analekta enregistre et fait la promotion de l'Orchestre Métropolitain, de l'Orchestre symphonique de Québec, l'Orchestre symphonique de Montréal et des ensembles canadiens de musique classique tels que le Quatuor Alcan, l'Ensemble Arion, Amati, le Trio Gryphon, La Pietà, I Musici de Montréal et Tafelmusik.

Enregistrements

Les enregistrements Analekta sont distribués au Canada (Distribution Select et Naxos Canada Ltd), aux États-Unis (Koch Entertainment), au Mexique (Koch Entertainment), au Royaume-Uni, en Europe (Autriche, Belgique, République tchèque, France, Allemagne, Grèce, Italie, Portugal, Espagne et Suisse) et en Corée du Sud.

En 1995, Analekta lance l'étiquette Fleur de Lys aux États-Unis pour y améliorer l'efficacité de ses stratégies de commercialisation. Au cours des années suivantes, la compagnie développe la commercialisation en ligne. Les enregistrements d'Analekta sont en vente sur iTunes Canada en 2005 et, en 2009, la compagnie lance un site web interactif et y propose le catalogue de ses enregistrements, des enregistrements de spectacles, un magasin de musique numérique et un portail de nouvelles.


Lecture supplémentaire

  • Royal S. Brown, « Analekta: The mainstream of Canada », Fanfare (mars/avril 1993).

    Dominique Oliver, « Analekta élargit ses horizons », Paroles & musique (déc. 1995).

    « For the love of music », Globe and Mail (6 janv. 1996).

    Alain Brunet, « La distribution indépendante au Québec », Paroles & musique (févr. 1996).

    Janet Bagnall, « Angèle Dubeau, Mario Labbé », Montreal Gazette (8 déc. 1996).

    Diane Turbide, « Beautiful harmony: a visionary label puts Canadian musicians first », Maclean's (10 fév. 1997).

    Mario Labbé, « Snap shot: Analekta founder Mario Labbé », WholeNote, (1er déc. 2004-7 fév. 2005).

    David Podogorski, « Mario Labbé: Analekta at 20 », La Scena Musicale (été 2008).