Aréna de Montréal/Montreal Arena

Aréna de Montréal/Montreal Arena. Amphithéâtre couvert, surtout destiné aux joutes sportives et spectacles hippiques, érigé en 1898, rue Sainte-Catherine ouest, à l'angle de l'avenue Wood. Construite au coût de 75 000$ par la Montreal Arena Co.

Aréna de Montréal/Montreal Arena

Aréna de Montréal/Montreal Arena. Amphithéâtre couvert, surtout destiné aux joutes sportives et spectacles hippiques, érigé en 1898, rue Sainte-Catherine ouest, à l'angle de l'avenue Wood. Construite au coût de 75 000$ par la Montreal Arena Co., cette structure d'acier, de bois, de zinc et de brique pouvait contenir 7000 personnes. Plusieurs manifestations musicales y prirent place. Charles A.E. Harriss y présenta sa légende dramatique Torquil en 1900. Le Metropolitan Opera présenta (1901) Carmen, Faust, Manon et Tannhäuser avec des vedettes comme Emma Calvé, Marcella Sembrich, Sybil Sanderson, Marcel Journet et Pol Plançon. Mascagni lui-même vint diriger ses opéras Cavalleria rusticana, Zanetto et Iris (1902). On y entendit la Patti faire ses adieux (1903) ainsi que Lilian Nordica et Édouard de Reszke (1903), Calvé (1905), Pauline Donalda lors de son retour (1906) et Emma Albani dans son récital d'adieu la même année. L'Aréna reçut des corps de musique célèbres comme ceux de Sousa (1902), les Coldstream Guards (1903), la Garde républicaine de Paris (1904) et les Irish Guards (trois concerts en 1905). La Montreal Oratorio Society y présenta The Dream of Gerontius en première canadienne ainsi que Messiah (1906). Enrico Caruso (1908), Luisa Tetrazzini (1911), Mary Garden (1912) et Eugène Ysaÿe (1917) s'y sont aussi produits. Le 2 janvier 1918, l'édifice fut entièrement détruit par le feu.