Arlene Dickinson

Arlene Dickinson, entrepreneure, dirigeante d’entreprise, personnalité de la télévision (née le 8 octobre 1956 à Germiston, en Afrique du Sud). Arlene Dickinson est surtout connue en tant que vedette de l’émission Dragons’ Den de CBC et PDG de Venture Communications Ltd., une des plus grandes agences de commercialisation indépendantes au Canada. Avec une valeur nette évaluée à 80 millions de dollars, Arlene Dickinson compte parmi les entrepreneurs les plus prospères du Canada. Sa réussite a été soulignée par plusieurs prix et distinctions, comme la médaille du Jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Arlene Dickinson

Jeunesse et formation

Arlene Dickinson naît à Germiston, en Afrique du Sud, le 8 octobre 1956. Elle est la plus jeune de trois filles d’une famille mormone.Sa famille immigre au Canada en 1959 avec seulement 50 $ en poche et s’installe à Calgary. Bien que son père détienne un doctorat en éducation, il gagne difficilement sa vie en travaillant principalement comme électricien. Les difficultés financières de la famille amènent finalement ses parents à divorcer alors qu’Arlene a 13 ans.

Arlene Dickinson termine son secondaire à 16 ans, mais décide de ne pas poursuivre ses études. Trois ans plus tard, elle épouse le frère de son meilleur ami, avec qui elle a quatre enfants.

Dans la vingtaine, Arlene Dickinson travaille comme agente de recouvrement pour faire vivre sa famille et son mari, qui étudie pour devenir enseignant. Toutefois, à 30 ans, elle connaît une aventure extraconjugale. À la suite de celle-ci, son mari demande le divorce et elle est excommuniée par l’Église mormone. Pendant la procédure de divorce, Arlene Dickinson perd la garde de ses enfants. Le juge tranche qu’elle ne pourra retrouver la garde de ses enfants que quand elle prouvera qu’elle a les moyens financiers de faire vivre une famille.

Sans emploi, divorcée, ayant perdu la garde de ses enfants, Arlene Dickinson trouve un poste de vendeuse de publicité dans une station de télévision de Calgary. Elle perd l’emploi 18 mois plus tard.

Venture Communications

Apprenant qu’elle a perdu son emploi, un ancien collègue contacte Arlene en 1988 et lui propose de s’associer à sa nouvelle boîte de marketing, Venture Communications Ltd. À titre d’associée, Arlene ne reçoit ni traitement ni salaire et travaille essentiellement gratuitement. Au début, elle vit à crédit mais travaille de longues heures, incluant les fins de semaine, pour assurer le succès de l’entreprise.

En moins de dix ans, Arlene Dickinson devient propriétaire unique de l’entreprise. À l’aide des liquidités de la compagnie et de prêts bancaires, elle acquiert les parts de ses deux associés en 1998. Sous sa direction, Venture Communications Ltd. devient l’une des plus importantes agences de commercialisation du Canada. La compagnie possède des bureaux à Calgary, Toronto et Ottawa. Parmi ses clients, on retrouve Toyota, Subway, Unilever, La banque de​ Nouvelle-Écosse, Tourism Calgary et Mayo Clinic.

Dragons’ Den

Le succès de Venture attire l’attention du producteur de télévision Mike Armitage en 2007. Celui-ci est responsable du recrutement pour Dragons’ Den, une nouvelle émission de téléréalité de CBC dans laquelle des entrepreneurs présentent leur projet d’affaire à un panel d’investisseurs, les « Dragons », qui décident d’investir ou non dans l’entreprise. Il découvre Arlene Dickinson en lisant un article de la revue Profit consacré aux femmes entrepreneures.

Arlene Dickinson se joint à l’émission à la deuxième saison et y apparaît pendant huit saisons, investissant dans une variété d’entreprises. Parmi celles-ci, on retrouve le chewing gum Pür, les bonbons OMG! et la nourriture pour bébés organique Love Child. Arlene Dickinson disparaît quelque temps de l’émission en 2015, après la neuvième saison, mais annonce son retour en avril 2017 pour la douzième saison.

Arlene Dickinson co-anime aussi l’émission de téléréalité de CBC The Big Decision et apparaît en tant que juge dans Recipes to Riches de Food Network. Elle est l’auteure de deux bestsellers, Persuasion (2011) et All In (2013).

Arlene Dickinson travaille avec l’entrepreneur Kevin O’Leary pendant plusieurs saisons de Dragons’ Den. Au début de la courte campagne de Kevin O’Leary à la chefferie du Parti conservate​ur, en janvier 2017, elle se prononce publiquement contre lui. Dans une lettre d’opinion pour CBC, elle écrit que bien qu’elle considère Kevin O’Leary comme un ami, il représente « le capitalisme dans sa pire forme — un système sans âme qui base ses décisions uniquement sur les dollars et les cents, les profits et les marges ». Cette intervention conduit certains observateurs à spéculer sur ses aspirations politiques, ce qu’elle réfute.

YouInc.Com et autres projets d’entreprises

En 2012, Arlene Dickinson fonde Arlene Dickinson Enterprises Ltd, une firme qui investit dans des petites et moyennes entreprises (voir Petites e​ntreprises). La même année, Arlene Dickinson Enterprises lance YouInc.com, un site web offrant aux entrepreneurs un forum de discussion, des conseils, un blogue rédigé par elle ainsi que des conférences TED et des vidéos consacrés aux affaires.

In 2016, Arlene Dickinson se joint au conseil d’administration d’Aphria, une entreprise de production de marijuana à vocation médicale basée à Toronto.

Bénévolat

En plus de diriger plusieurs entreprises et de participer à l’émission Dragons’ Den, Arlene Dickinson offre ses services à plusieurs organismes. Elle est porte-parole nationale de Breakfast Clubs of Canada et a été co-directrice de Kids Help Phone. Elle siège sur le comité consultatif du Stratford Institute à l’Université de ​Waterloo. Elle est également membre du conseil de direction de l’Institut Perim​eter pour la recherche en physique théorique.

Vie personnelle

Arlene Dickinson se remarie à 41 ans. Le mariage dure sept ans et se termine par un divorce. Elle se fiance à nouveau en 2011, mais l’engagement est rompu avant le mariage. Elle a cinq petits-enfants et partage son temps entre sa maison de Calgary et son condominium à Toronto. Sa fortune nette est estimée à 80 millions de dollars.

Prix et distinctions

Prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations, Ad Rodeo (2004)

Femme la plus performante au Canada : Top 100 Hall of Fame, Women’s Executive Network (2007)

Prix de gestion, Univ​ersité McGill (2008)

Prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations d’affaires, Women’s International Film & Television Showcase (2011)

Médaille du Jubilé de diamant de la reine Eli​zabeth II (2012)

Outre ces prix et distinctions, Arlene Dickinson a reçu des diplômes honorifiques de l’Université Mount​ Saint Vincent, de l’Université S​t. Mary et du Northern A​lberta Institute of Technology.