Armenian, Raffi

Raffi Armenian. Chef d'orchestre, pianiste, compositeur, professeur (Le Caire, 4 juin 1942, naturalisé canadien 1971). Diplôme de piano (Académie de Vienne) 1962, B.Sc. (Londres) 1965, diplôme de direction (Académie de Vienne) 1968, diplôme de composition (ibid.) 1969, LL.D. h.c.

Armenian, Raffi

Raffi Armenian. Chef d'orchestre, pianiste, compositeur, professeur (Le Caire, 4 juin 1942, naturalisé canadien 1971). Diplôme de piano (Académie de Vienne) 1962, B.Sc. (Londres) 1965, diplôme de direction (Académie de Vienne) 1968, diplôme de composition (ibid.) 1969, LL.D. h.c. (Waterloo) 1980, LL.D. h.c. (Wilfrid Laurier) 1991. Il étudie au Caire avec Ettore Puglisi (piano) et Minatto Pompeo (écriture), et joue à 15 ans le Concerto en la K. 488 de Mozart avec l'OS du Caire sous la direction de Franz Litschauer. En 1959, il se rend à Vienne suivre les cours de piano de Bruno Seidlhofer. Après son diplôme, il interrompt sa formation musicale pour obtenir (1962-1965) à l'Université de Londres ses diplômes en métallurgie. Il reprend ses études musicales (1965-1969) à l'Académie de Vienne avec Hans Swarowsky (direction d'orchestre), Reinhold Schmidt et Ferdinand Grossmann (chant) et Alfred Uhl (composition). En 1968, il est l'un des deux finalistes au Concours international de jeunes chefs d'orchestre à Besançon, France.

Il visite le Canada en 1962 et, lorsque l'occasion se présente après son diplôme dans la classe de Swarowsky, il s'établit à Halifax à titre de chef d'orchestre adjoint de l'Orchestre symphonique de l'Atlantique (1969-1971). À cette époque, il dirige aussi la présentation dans les Maritimes de The Barber of Seville par la troupe de tournée de la COC et est le directeur (1970-1971) de la Dalhousie Chorale. Armenian devient chef d'orchestre de l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo en 1971, poste qu'il occupe jusqu'en 1993. L'accession de cet orchestre au rang des plus importants du Canada, vers le milieu des années 1970, est attribuée à son choix judicieux de musiciens, à sa programmation originale et à sa réputation croissante de chef d'orchestre et de pianiste. Directeur musical (1973-1976) du Festival de Stratford, il y présente en 1974 l'opéra-masque The Summoning of Everyman de Charles Wilson et Pierrot Lunaire de Schoenberg. Le Stratford Festival Ensemble (Canadian Chamber Ensemble), qu'il fonde en 1974 pour accompagner ces productions, constitue également le noyau professionnel de l'OS de Kitchener-Waterloo.

Armenian est chef d'orchestre invité de l'Orchestre symphonique de Québec (1974), du TS et de l'OCNA (1975), et dirige Wozzeck pour la COC à Toronto et Ottawa en 1977. Il collabore à l'établissement du Centre Opera Studio de Kitchener (1977), où il est aussi conseiller et chef d'orchestre invité. Il introduit en 1981 l'Oktoberfest Operetta à Kitchener-Waterloo, pour laquelle il dirige Die Fledermaus, The Gypsy Baron et Night in Venice de Strauss, The Merry Widow de Lehar et The Grand Duchess of Gerolstein d'Offenbach. En 1982, il effectue des recherches en Europe sur le Ring des Niebelungen de Wagner. Pour l'Opéra de Montréal- il devient directeur musical de l'Atelier lyrique de cette compagnie en 1985 - il dirige Lucie de Lamermoor, La Bohême, La Flute enchantée, Così fan tutte et L'Enfant et les sortilèges de Ravel et La Traviata. Il dirige The Rake's Progress à l'ÉBA Banff (CA Banff) en 1985 et, pour Opera Columbus (Ohio), Madame Butterfly (1986) et Don Carlos de Verdi (1988). Il dirige aussi la création de Winthrop d'István Anhalt en 1986. Après son départ en 1993 de l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, il se concentre sur l'enseignement et la direction orchestre en tant qu'invité. En 2003, il dirige aussi, à titre d'invité, les orchestres philharmoniques de Calgary et de Hamilton, l'OMS, l'Orchestre symphonique d'Edmonton, l'Orchestre symphonique de Regina, l'Orchestre symphonique de Winnipeg et l'Orchestre symphonique de Victoria ainsi que le l'Orchestre symphonique de Québec et il est le principal chef d'orchestre invité de Symphony Nova Scotia. À l'étranger, il donne des concerts en Arménie, en Belgique, en Italie et en Roumanie. Directeur musical lauréat de l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, il dirige, à titre d'invité, cet orchestre à de nombreuses occasions. Il continue à diriger des opéras, notamment La Belle Hélène pour l'Opéra de Québec, Così fan Tutte pour l'Opéra Hamilton, Il Trovatore et Rigoletto pour Fresno International Grand Opera et Anoush d'Armen Tigranian pour le Michigan Opera Theatre.

Armenian enseigne aussi la direction orchestrale, de 1981 à 1996 et de nouveau à partir de 1999, au Conservatoire de musique du Québec ainsi qu'au Hochschule für Musik d'Autriche de 1997 à 1998. Il est aussi chargé d'enseignement à l'Université de Waterloo et à l'Université de Toronto en 1999.

Armenian est le pianiste du Trio Ararat (1971-1974) aux côtés du violoniste Gerard Kantarjian et de la violoncelliste Gisela Depkat. Ses compositions incluent une Passion Cantata (1969) pour ténor solo, chœur et orchestre et Progressions I (1972) pour flûte, violoncelle et piano. En 1988, il prend un congé sabbatique de l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo pour commencer un opéra basé sur le roman La Pitié dangereuse de Stefan Zweig. Un concert est donné le 5 octobre 1991 pour fêter ses 20 ans de collaboration avec l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, concert qui est radiodiffusé par la SRC. Il épouse Agnès Grossmann qui dirige la création de son Antigone : Prelude to Sophocles' Play avec l'Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo et le soliste André Laplante en février 1988. Il est compositeur agréé du Centre de musique canadienne. Il est nommé membre de l'Ordre du Canada en 1986.

Discographie

Bartók Contrastes : Ilmer vn, Sawa cl, Armenian p; 1981; CBC SM-5014.

Prokofiev Sonate : Michalska fl, Armenian p; 1970; CBC SM-114.

Joyous Light : Bayrakdarian soprano, Elmer Iseler Singers, Armenian dir.; 2002; CBC SMCD 5215.

Voir aussi DISCOGRAPHIES du Canadian Chamber Ensemble, Gisela Depkat, Orchestre du Conservatoire de musique du Québec, Orchestre symphonique de Kitchener- Waterloo.

Bibliographie

« Armenian's Farewell Season », Orchestra Canada (avril-mai 1992).

« At home with Agnes Grossman and Raffi Armenian », Gazette (Montréal, 30 mars 1997).


Lecture supplémentaire

  • 'Armenian's Farewell Season,' Orchestra Canada, April/May 1992 'At home with Agnes Grossmann and Raffi Armenian,' Montreal Gazette, 30 March 1997

    Wah Keung, Chan. "Armenian takes helm at Montreal Conservatory," La Scena Musicale, Nov 2008