Armin, Paul (Erich)

Paul Armin. Altiste (Winkler, Man., 13 août 1944). Il étudia le violon avec Jay Armin (1948-55) et l'alto avec Morris Hochberg à l'Université Wayne State (1955-61), David Dawson à l'Université de l'Indiana (1961-63) et Lillian Fuchs à New York (1964-65).

Armin, Paul (Erich)

Paul Armin. Altiste (Winkler, Man., 13 août 1944). Il étudia le violon avec Jay Armin (1948-55) et l'alto avec Morris Hochberg à l'Université Wayne State (1955-61), David Dawson à l'Université de l'Indiana (1961-63) et Lillian Fuchs à New York (1964-65). Après la dissolution de l'Armin String Quartet, il donna des récitals solo à New York et au Festival de Stratford en 1964 et 1965. Il joua au Sadler's Wells Opera (1965-66) et dans l'OSM (1967-69). Après avoir joué durant quelque temps du violon et de l'alto amplifiés par l'électronique avec le groupe Lighthouse (1970-71), il commença en 1972 à oeuvrer comme musicien de studio (quelquefois en trio avec Richard et Adele Armin pour David Clayton-Thomas et Ringo Starr). Il se fit aussi entendre, au milieu des années 1970, comme soliste et chambriste à la radio et à la télévision de la SRC, notamment dans les mélodies de Brahms avec Maureen Forrester, Aubade de Poulenc avec Glenn Gould et des oeuvres de Brahms, Hindemith et Marjan Mozetich dans la série « Great Artists ». Il joua avec Camerata (1974-76) et les NMC (1973-80). Il créa Spillihpnerak de David Bedford en 1974 et Disturbance de Mozetich en 1977. Paul, son frère Richard et l'acousticien-facteur d'instruments Otto Erdesz commencèrent, vers 1976, à faire des tentatives avec des instruments à cordes amplifiés et électriques. Paul, ses frères et sa soeur fondèrent à cette époque un ensemble à cordes électrique et les premiers résultats tangibles de ces expériences figurent sur un enregistrement des Armin Electric Strings, composés de Paul, Richard et Adele (1979, Unison 7903). Il travailla avec ses frères et soeur à la mise au point des instruments à cordes électriques RAAD (voir Richard) entre 1981 et 1986 tout en étant altiste à la pige pour des enregistrements de studio et en donnant des cours particuliers. Il joua fréquemment avec les Armin Electric Strings (1986-90), donna des cours d'alto (1989-90) et fut alto solo dans la production de Phantom of the Opera d'Andrew Lloyd-Webber à Toronto. Il interpréta Der Schwanendreher avec l'orchestre de formation du RCMT le 30 mars 1990. Plus tard cette même année, un accident de voiture le laissait avec une blessure au poignet qui mettait un terme à sa carrière d'altiste. En 1991, il commençait des études de psychologie à l'Université de Toronto.

Voir aussi Otto Armin, son frère.