Arthur Fortescue McKay

Membre du Regina Five, Art McKay est influencé dans les années 60 par Barnett Newman dans le cadre des Emma Lake Artists' Workshops, et, en 1964, il participe à l'exposition de Clement Greenberg, Post-Painterly Abstraction, au Los Angeles County Museum.
Membre du Regina Five, Art McKay est influencé dans les années 60 par Barnett Newman dans le cadre des Emma Lake Artists' Workshops, et, en 1964, il participe à l'exposition de Clement Greenberg, Post-Painterly Abstraction, au Los Angeles County Museum.


\u00ab Flux \u00bb

Arthur Fortescue McKay

Arthur Fortescue McKay, peintre (Nipawin, Sask., 11 sept. 1926 - Vancouver, CB, 3 août 2000). Il étudie au Provincial Institute of Art and Technology (1946-1948), à Calgary, à l'Académie de la grande chaumière (1949-1950), à Paris, à l'U. Columbia et à la Barnes Foundation (1956-1957), à Merion, en Pennsylvanie. Il commence d'abord par enseigner à l'U. de la Saskatchewan, à Regina, en 1950. Nommé professeur d'art agrégé de 1956 à 1974, il devient directeur de l'école d'art de 1964 à 1967. De 1978 à 1987, McKay est professeur agrégé à l'U. de Regina.

Membre du Regina Five, Art McKay est influencé dans les années 60 par Barnett Newman dans le cadre des Emma Lake Artists' Workshops, et, en 1964, il participe à l'exposition de Clement Greenberg, Post-Painterly Abstraction, au Los Angeles County Museum. McKay est surtout connu pour ses mandalas en émail gratté dont les formats circulaires ou rectangulaires créent des images hautement contemplatives qui révèlent son intérêt pour le bouddhisme zen. En 1969, la Galerie MacKenzie organise une exposition des œuvres de sa maturité. McKay continue ensuite de peindre, et, dans les années 1970, il réintroduit les tableaux de paysage dans son œuvre. Sa productivité diminue néanmoins dans les années qui suivent.