Arthur Hiller

Arthur Garfin Hiller, réalisateur, producteur, acteur (né le 22 novembre 1923 à Edmonton, Alberta; décédé le 17 août à Los Angeles, Californie).

Hiller, Arthur
Le metteur en sc\u00e8ne et producteur, Arthur Hiller, sur le plateau de tournage de The Lonely Guy, 1983 (avec la permission du Toronto International Film Festival Group).\r\n \r\n

Arthur Garfin Hiller, réalisateur, producteur, acteur (né le 22 novembre 1923 à Edmonton, Alberta; décédé le 17 août à Los Angeles, Californie). Les parents d'Arthur Hiller, Harry et Rose, quittent la Pologne pour s'établir à New York au début du XXe siècle puis déménagent au nord d'Edmonton en 1912. Les Hiller mettent sur pied un théâtre amateur yiddish à Edmonton. Arthur aide à monter et à peindre des décors dès l'âge de 7 ans et commence à interpréter de petits rôles à 11 ans.

Hiller suit des cours à Edmonton au Victoria Composite High School, qui se nomme aujourd'hui le Victoria School of Performing and Visual Arts. Après l'obtention de son diplôme, il sert pendant trois ans en tant que lieutenant d'aviation au sein de l'Aviation royale du Canada en Angleterre et prend part aux bombardements aériens sur l'Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale. Après la guerre, il suit des cours à l'Université de Toronto, où il obtient une maîtrise en psychologie. Les aspects sociaux et communicatifs de la psychologie le mènent à une carrière de réalisateur.

En 1950, Hiller produit et réalise ses premiers interview-variétés et radio théâtres au département des débats et des affaires publiques du réseau anglais de la SRC. Il ne tarde pas à produire plus de dix-sept émissions par semaine, dont des émissions dramatiques traditionnelles. À partir de 1954, il œuvre dans le domaine de la télévision et réalise des dramatiques télévisées en direct. En 1955, Hiller travaille pour le producteur Albert McCleery à Los Angeles, où il réalise la nouvelle série dramatique Matinee Theatre diffusée en direct sur le réseau NBC.

Hiller réalise Matinee Theatre pendant un an. Il réalise ensuite plusieurs épisodes dramatiques de Playhouse 90 présentés en direct par CBS, dont Massacre at Sand Creek pour lequel il est mis en nomination pour un Emmy Award. Rapidement, il se taille une place parmi les réalisateurs les plus demandés; il réalise ainsi quelques séries les plus populaires de l'heure, comme Naked City (dont un épisode lui vaut une seconde nomination pour un Emmy), Perry Mason, Alfred Hitchcock Presents et Gunsmoke. Il réalise également l'épisode pilote de The Addams Family et de Thriller, une émission produite par le Canadien Fletcher Markle et mettant en vedette Boris Karloff.

Hiller finit par réaliser plus de 30 émissions, des dramatiques intenses aux comédies légères en passant par des comédies musicales... qui lui valent quinze nominations aux Academy Awards et deux victoires. Son film le plus connu est sûrement Love Story (v.f. Une histoire d'amour), un succès commercial gigantesque en 1970. C'est une fable sentimentale mettent en scène un couple maudit : un collégien issu d'une famille nantie (Ryan O'Neal) et une fille vive et jolie (Ali MacGraw) qui n'a pas eu la change de grandir dans le même milieu. Avec ce film, Hiller remporte le Golden Globe Award de la meilleure réalisation et est en nomination pour un Academy Award.

Parmi ses autres films, mentionnons The Americanization of Emily (1964) écrit par Paddy Chayefsky et mettant en vedette James Garner et Julie Andrews; The Out-of-Towners (1970; v.f. Aventures à New York) de Neil Simon mettant en vedette Jack Lemon; The Hospital (1971; v.f. L'hôpital), avec George C. Scott et écrit par Paddy Chayefsky, qui remporte l'Oscar du meilleur scénario; Plaza Suite (1971; v.f. Soirées au Plaza) de Neil Simon mettant en vedette Walter Matthau; Man of La Mancha (1972; v.f. L'Homme de la Manche) avec Peter O'Toole et Sophia Loren; The Man in the Glass Booth (1975) réalisé par Robert Shaw et pour lequel Maximilian Schell est en nomination pour un Oscar dans la catégorie « meilleur acteur »; The Silver Streak (1976; v.f. Transamerica express), le premier film à réunir Richard Pryor et Gene Wilder, tourné en Alberta et en Ontario; The In-Laws (1979; v.f. Ne tirez pas sur le dentiste) avec Alan Arkin et Peter Falk et coproduit par Hiller; Author! Author! (1982; v.f. Avec les compliments de l'auteur) avec Al Pacino; The Lonely Guy (1984) avec Steve Martin également coproduit par Hiller; la comédie de Disney Outrageous Fortune (1987; v.f. Une chance pas croyable) avec Bette Midler et Shelley Long et The Babe (1992; v.f. Babe, le bambino) mettant en vedette John Goodman dans le rôle de Babe Ruth.

Arthur Hiller est président du Directors Guild of America de 1989 à 1993 et de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences de 1993 à 1997. De plus, il est membre pendant quinze ans du National Film Preservation Board of the Library of Congress. En 2002, l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences lui décerne le Jean Hersholt Humanitarian Award, remis périodiquement aux membres de la collectivité cinématographique qui, par leurs contributions humanitaires, rehaussent l'image de l'industrie. Les organisations caritatives avec lesquelles il collabore sont, entre autres, Artists Rights Foundation, Amnistie Internationale, Inner-City Filmmakers, Deaf Arts Council et Anti-Defamation League. Il anime également des ateliers et des séminaires, s'adressant aux étudiants et aux jeunes cinéastes de partout dans le monde.

En 1995, Hiller reçoit un doctorat honorifique en beaux-arts de l'Université de Victoria et un doctorat en sciences juridiques de l'Université de Toronto. En 2002, il obtient un doctorat honorifique en lettres de l'Université de l'Alberta et se voit décerner une étoile sur L'Allée des célébrités canadiennes. En 2004, il est reconnu pour sa carrière par la Guilde canadienne des réalisateurs. Hiller est nommé officier de l'ordre du Canada en 2007. La Victoria School of Performing and Visual Arts lance le Arthur Hiller Student Film Festival en 2007. De plus, un tronçon de la 104e rue d'Edmonton est rebaptisée Arthur Hiller Way en son honneur.