Arts Club Theatre

En février 1964, le Arts Club Theatre de Vancouver ouvre ses portes en présentant la pièce Light Up the Sky.

Arts Club Theatre

En février 1964, le Arts Club Theatre de Vancouver ouvre ses portes en présentant la pièce Light Up the Sky. Fondé par Otto Lowy, Yvonne Firkin et quelques autres, le théâtre s'installe à l'étage d'une mission évangélique, au 1181 de la rue Seymour, dans une salle dont l'aménagement des sièges est flexible et qui peut accueillir de 125 à 200 spectateurs.

Au cours des années 60, le Arts Club présente environ six spectacles par année, la plupart étant des comédies légères d'auteurs étrangers. Bill Millerd, nommé directeur en 1972, s'assure d'y offrir des spectacles durant toute l'année. Il y réussit avec une grande diversité de pièces : la classique Journey's End; Comedians de Griffith, mettant en vedette Brent Carver; et le spectacle qui tiendra l'affiche le plus longtemps, Jacques Brel is Alive and Well and Living in Paris.

En 1979, Millerd ouvre un théâtre de 450 sièges dans l'île Granville et, en 1983, fait l'acquisition d'une troisième salle, le Revue Theatre, qui peut accueillir 250 spectateurs. Plus tard, la vieille mission évangélique de la rue Seymour est démolie.

Ce système de trois salles permet à Millerd d'offrir avec succès des spectacles s'adressant à des publics différents. Le Revue Theatre présente diverses comédies musicales qui tiennent longtemps l'affiche, telles que Sex Tips for Modern Girls, Angry Housewiveset (durant 20 mois) Aint Misbehavin'. Les pièces Comedy of Errors (La Comédie des erreurs) et School for Wives (L'École des femmes), mises en scène par Morris Panych dans des décors de Ken Macdonald, comptent parmi les succès de son répertoire classique. Deux comédies canadiennes, Talking Dirty de Sherman Snukal et The Late Blumer de John Lazarus, restent longtemps à l'affiche.

Le Arts Club a aussi aidé les dramaturges canadiens Sherman Snukal et Morris Panych à lancer leur carrière. Cet engagement envers le théâtre canadien a donné lieu à la production de pièces de Michel Marc Bouchard, Brad Fraser, Tomson Highway, Wendy Lill, George F. Walker, entre autres.

À l'automne 1998, le Arts Club acquiert le Stanley, un cinéma restauré de 650 sièges, et l'inaugure avec succès en présentant Swing, suivi de Hamlet. Entre-temps Theatresports s'installe au Revue Theatre. En 1999 Millerd administre deux théâtres; quatre pièces sont présentées dans chacun d'eux chaque saison.