Ashcroft

En 1883, des travaux de lotissement sont effectués sur la propriété de deux pères fondateurs d'Ashcroft, John C. Barnes et E. William Brink. L'histoire d'Ashcroft commence avec l'arrivée du chemin de fer du Canadien Pacifique en 1884.

Ashcroft, village de la Colombie-Britannique; population 1664 (recens. 2006), 1788 (recens. 2001); construite en 1952. Ashcroft est situé sur un plateau au-dessus de la rivière Thompson, dans la région sèche à l'intérieur des terres du Sud de la Colombie-Britannique, à environ 90 km à l'ouest de Kamloops. Ashcroft doit son nom au manoir Ashcroft, le domaine de Clement et Henry Cornwall, arrivés d'Angleterre en 1862. Gros éleveurs de bétail, ils construisent une escale sur leur propriété au bord de la route Cariboo en 1863. Clement a été député aux Parlements fédéral et provincial, sénateur, puis lieutenant-gouverneur de la Colombie-Britannique de 1881 à 1887.

En 1883, des travaux de lotissement sont effectués sur la propriété de deux pères fondateurs d'Ashcroft, John C. Barnes et E. William Brink. L'histoire d'Ashcroft commence avec l'arrivée du chemin de fer du Canadien Pacifique en 1884. Un pont est érigé sur la rivière Thompson, et Ashcroft devient la tête de ligne du Nord et le point de départ de la route Cariboo (aussi bien que Lillooet et Yale). Après la construction d'une route reliant le chemin de fer à la vieille route Cariboo, Ashcroft devient rapidement la porte d'entrée de la région de Cariboo aux dépens de Yale. Au cours des 30 années suivantes, le village sert de principal centre d'approvisionnement des champs aurifères du Nord.

La fameuse compagnie de services de diligences et de courrier du temps des pionniers, Barnard Express (plus tard la British Columbia Express), approvisionne Barkerville avec des trains de marchandise tirés par des attelages de quatre à huit boeufs, mules ou chevaux. Ses diligences transportent le courrier et les passagers vers le nord et, au retour, de l'or vers le sud. Lorsque la route Cariboo est aménagée pour la circulation automobile et que la Pacific Great Eastern Railway (voir la British Columbia Railway) est prolongée depuis Vancouver jusqu'à Cariboo, vers 1914, Ashcroft perd sa position de principal centre d'approvisionnement du Nord. La région se tourne alors vers l'agriculture et on y ouvre une conserverie de tomates en 1925, ce qui permet à la ville de surmonter la crise de 1929 et la Deuxième Guerre mondiale. Pendant ces années, des incendies ont eu un effet dévastateur dans la région du vieux centre-ville, mais quelques édifices historiques, par exemple l'opéra, survivent encore. L'industrie minière insuffle un regain de vie à l'économie de la région dans les années 60. Aujourd'hui, Ashcroft est avant tout un centre d'approvisionnement pour le complex minier Highland Valley situé à l'est.