Association des musées canadiens

En juin 1997, l'Association des musées canadiens (AMC) célèbre son 50e anniversaire. Le 29 mai 1947, H.O.

Association des musées canadiens

En juin 1997, l'Association des musées canadiens (AMC) célèbre son 50e anniversaire. Le 29 mai 1947, H.O. McCurry, alors directeur de la Galerie nationale du Canada (aujourd'hui, le MUSÉE DES BEAUX-ARTS DU CANADA), décide de réunir, au Musée de la Province de Québec, un petit groupe de délégués venant de 13 musées canadiens afin de discuter de la création d'une association de musées canadiens. Il en deviendra le président fondateur.

Ce nouvel organisme, géré par des bénévoles, doit relever des défis dans plusieurs domaines : géographie, financement et communication. Toutefois, grâce aux efforts d'employés des musées et à l'engagement de leurs institutions, l'association est devenue un organisme national voué à l'avancement du secteur muséal.

Aujourd'hui, l'association regroupe un large éventail d'établissements situés partout au Canada (musées à but non lucratif, galeries d'art, centres scientifiques, aquariums, archives, temples de la renommée, centres dirigés par des artistes, parcs zoologiques et lieux historiques) ainsi que leurs employés. Tous travaillent à préserver et à faire connaître le patrimoine culturel canadien.

Initially, one of the goals of the Association was to improve the standards of Canadian museums by providing training to art gallery and museum workers, a role which remained important through the 1960s and 1970s until the establishment of provincial museums associations and regional training programs.

The Canadian Centennial celebrations, and the years leading up to 1967, were a key turnAu départ, l'association désire, entre autres objectifs, améliorer la qualité des musées canadiens en offrant une formation aux employés des galeries d'art et des musées. Cet objectif demeurera important tout au long des années 60 et 70, jusqu'à la mise sur pied d'associations provinciales de musées et de programmes régionaux de formation.

Les célébrations du Centenaire et les années qui précèdent 1967 marquent une nouvelle orientation dans l'histoire de l'AMC. En 1965, le premier bureau de l'association ouvre ses portes à Ottawa, et des employés rémunérés assument les tâches quotidiennes auparavant effectuées par des bénévoles. Partout au Canada, des centaines de nouveaux musées ouvrent leurs portes et offrent autant de nouveaux emplois. La communauté muséale croît rapidement durant la fin des années 60. Cette croissance se poursuit au début des années 70 avec la mise en oeuvre de la Politique nationale des musées, en 1972.

L'AMC a toujours défendu les intérêts des musées et de leurs employés. Elle a aussi appuyé la mise en place d'une politique culturelle fédérale et soutenu les modifications législatives nécessaires, notamment en ce qui concerne les biens culturels, l'importation, la fiscalité, les droits d'auteur, la pornographie et les armes à feu.

L'AMC informe ses membres des préoccupations propres au secteur muséal par l'entremise de son assemblée générale annuelle, de congrès, de symposiums et de publications ainsi qu'en leur fournissant l'occasion de participer à ses comités.

On dénombre actuellement plus de 2400 musées à but non lucratif et institutions culturelles au Canada. Chaque année, les musées canadiens accueillent plus de 55 millions de visiteurs, tandis que 60 millions de personnes fréquentent les lieux historiques et les parcs nationaux. Les musées emploient plus de 10 000 personnes à temps plein et 10 000 personnes à temps partiel et recourent aux services de plus de 50 000 bénévoles.


Liens externes