Association nationale de la femme et du droit

L'Association nationale de la femme et du droit (ANFD) a tenu son congrès de fondation à Winnipeg en 1975. Aujourd'hui, elle compte environ 1000 membres : avocates, étudiantes en droit ou professionnelles dans des domaines connexes.

Association nationale de la femme et du droit

L'Association nationale de la femme et du droit (ANFD) a tenu son congrès de fondation à Winnipeg en 1975. Aujourd'hui, elle compte environ 1000 membres : avocates, étudiantes en droit ou professionnelles dans des domaines connexes. Elle a pour objectifs l'éducation visant à faciliter la compréhension des questions juridiques féministes, la recherche portant sur l'examen des lois, des politiques et des réformes proposées, et l'action destinée à éliminer la discrimination sexuelle. L'ANFD favorise aussi l'échange d'information par l'entremise de son bulletin et de son affiliation à d'autres groupes de femmes. Elle s'intéresse à de nombreuses questions juridiques féministes. Entre autres, elle est intervenue dans la réforme du CODE CRIMINEL relativement aux agressions sexuelles et a exercé des pressions concernant les dispositions sur l'égalité dans la CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS.