Australie et Nouvelle-Zélande

Australie et Nouvelle-Zélande. à titre de dominions frères et de pays amis depuis longtemps, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont beaucoup de points en commun.

Australie et Nouvelle-Zélande

Australie et Nouvelle-Zélande. à titre de dominions frères et de pays amis depuis longtemps, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont beaucoup de points en commun. Ils affichent aussi des différences frappantes, comme l'isolement socio-géographique relatif de ces deux pays si l'on songe au voisinage immédiat du Canada avec les États-Unis et la présence au Canada de deux cultures européennes, française et anglaise. Bien que l'Australie et la Nouvelle-Zélande aient été colonisées un peu plus tard que le Canada, l'Australie en particulier continue de concurrencer le Canada en ce qui concerne la contribution de musiciens de premier plan à la scène internationale. Si l'on ne cite que les premiers noms qui viennent à l'esprit (les Canadiens Emma Albani, Maureen Forrester, Glenn Gould, Oscar Peterson, Jon Vickers; les Australiens Nellie Melba, Percy Grainger, Joan Sutherland), il devient aussitôt évident qu'aucun des deux pays ne peut revendiquer une supériorité sur l'autre.

La première artiste australienne à faire une tournée au Canada fut probablement Nellie Melba, qui chanta à Toronto en 1903 et 1913, et à Montréal en 1922 et sans doute plus tôt. Percy Grainger donna de nombreux récitals au Canada, s'y fit de nombreux amis et correspondit avec plusieurs Canadiens (Douglas Clarke, Ernest MacMillan, Lyell Gustin, etc.); il fut le professeur d'Alma Brock-Smith, Muriel Kerr, Éva Plouffe et Marshall Sumner. L'un des premiers artistes invités du Musical Art Club de Saskatoon, il en fut aussi prés. honoraire de 1924 à sa mort.

Arthur Benjamin vécut et enseigna à Vancouver (1939-47) et Max Pirani enseigna (1941-48) à l'ÉBA Banff (CA Banff) et à London, Ont. Sir Ernest MacMillan fut invité à diriger en Australie en 1945, tandis que sir Bernard Heinze vint de ce pays diriger au Canada en 1946-47; Heinze dirigea également l'Orchestre symphonique de la SRC, le TSO et l'OSM en 1952, puis de nouveau l'OSM en 1960, tandis qu'il préparait en outre un rapport pour le CAC sur la situation des orchestres au Canada. Après sa première visite, Heinze rapporta en Australie des partitions de Brott, Champagne, MacMillan, Morawetz, Walter, Willan et plusieurs autres. En 1958, des oeuvres d'Archer, Coulthard, Freedman, Morawetz, Pépin, Rogers, Weinzweig et Willan furent exécutées à l'Université de l'Australie occidentale dans le cadre du festival du Commonwealth; au cours des années qui ont suivi, le public australien a eu l'occasion d'entendre des oeuvres d'autres compositeurs canadiens.

L'éminent clarinettiste de jazz australien Don Burrows résida à Toronto en 1950. Joan Sutherland (dont le mari, Richard Bonynge, aussi australien, fut le dir. artistique du Vancouver Opera de 1974 à 1979) fit ses débuts nord-amér. en 1958 au Festival international de Vancouver dans le rôle de Donna Anna dans Don Giovanni; elle chanta par la suite dans plusieurs productions du Vancouver Opera et de la COC, et donna des récitals à Montréal et à Toronto. Le corniste Barry Tuckwell s'est produit au Canada et a fait répéter le Quintette à vent Ayorama. L'OS de Melbourne, dirigé par Willem van Otterloo et avec la soprano australienne Marie Collier comme soliste, se produisit à l'Expo 67. Dans le domaine de la musique pop, on a pu entendre au Canada la chanteuse Helen Reddy, les Bee Gees, la Little River Band et Sherbet pendant les années 1970. Des groupes rock australiens étaient toujours populaires au Canada dans les années 1980 et INXS y fit une tournée en 1988. Le chanteur Rolf Harris, qui enregistra « Tie Me Kangaroo Down, Sport », se fit entendre pour la première fois à Vancouver en 1961. Il fut animateur à une émission de la station CTV et chanta avec l'Orchestre symphonique de Vancouver.

Parmi les musiciens d'origine australienne qui habitent le Canada (les années indiquent la date d'arrivée) figurent Rachel Cavalho (1948), Jack Lander (1950, un contrebassiste de jazz bien connu à Toronto pendant les années 1950 et au début des années 1960, qui joua à la House of Hambourg, fit partie des Travellers et dirigea plus tard des groupes dans des cabarets de la ville), Marshall Sumner (1950), Howard Leyton-Brown (1952), Harry Mossfield (1952), John Peter Lee Roberts (1955), Barrie Cabena (1957), John Capek (1973, arrangeur, compositeur et réalisateur oeuvrant principalement à Toronto) et sir William McKie, ancien dir. mus. de l'abbaye de Westminster qui prit sa retraite à Ottawa en 1963 et y mourut le 1er décembre 1984. Diana Brown (née Hutson), réalisatrice d'émissions musicales à la SRC, s'établit au Canada en 1955. Le journaliste de musique rock Ritchie Yorke vint au Canada en 1967 mais retourna en Australie par la suite.

Au nombre des musiciens d'origine néozélandaise qui ont vécu ou séjourné au Canada, on remarque l'altiste Ralph Aldrich (qui a joué dans divers ensembles de chambre et a enseigné à l'Université de Western Ontario), le musicologue Warren Drake (qui enseigna à l'Université de Toronto de 1966 à 1974 puis dirigea l'ecole de musique de l'Université d'Auckland), Maria Bauchope Hambourg, Jean Macleod, le compositeur et corniste John Rimmer (M.Mus., Toronto, 1968, D.Mus., ibid., 1972), les barytons Mark Pedrotti (Artist Diploma, Toronto, 1977; il poursuivait une carrière au concert et à l'opéra en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande en 1991) et Donald Rutherford (qui étudia au RCMT de 1966 à 1969 et chanta avec la COC), la pianiste Gloria Saarinen, la soprano Lynne Cantlon (une élève d'Irene Jessner qui fut Anna Glawari dans The Merry Widow à la COC en 1971), et le compositeur Ronald Tremain (qui fut professeur au dépt de musique de l'Université Brock, à Saint Catharines, Ont., de 1970 à 1989). Le chef d'orchestre Georg Tintner, né en Autriche, vécut en Nouvelle-Zélande et en Australie de 1938 à 1987, avant de venir diriger la Symphony Nova Scotia. La soprano Kiri Te Kanawa s'est produite en récital et en concert au Canada.

Au nombre des Canadiens qui effectuèrent des tournées en Australie figurent Emma Albani (1898, 1907), Edmund Burke (1911-12), Paul Dufault (1913, avec Lilian Nordica), Éva Gauthier (1914), Ross Pratt (v. 1946), Lois Marshall et Weldon Kilburn (1960), Maureen Forrester et John Newmark (1962), Denyse Angé (1964), les Irish Rovers (1969, 1974), George Zukerman (1972, 1978), Paul Brodie (1977), Arthur Ozolins (1978), le Canadian Electronic Ensemble (1978), Robert Silverman (1979), Nexus (1986, 1988), le Toronto Children's Chorus (1988) et le TS (1990). Don McManus et Huguette Tourangeau ont chanté avec des compagnies australiennes. Cornelis Opthof et Joseph Rouleau firent une tournée en Australie avec Joan Sutherland en 1965, et l'organiste Martin James dirigea des oeuvres de théâtre musical à Sydney pendant les années 1970. Anna Russell fit une tournée en Australie et enregistra à la Sydney Opera House en 1973. L'orchestre de blues Mainline, de Toronto, effectua une tournée dans ce pays en 1970. Le saxophoniste Doug Foskett, qui naquit en Australie mais fit ses études au Canada, et le trompettiste canadien Jack Feyer (tous deux élèves de Gordon Delamont) composèrent pour la radio et la télévision australiennes. Plusieurs musicologues canadiens ont participé au congrès de la Société internationale de musicologie à Melbourne en 1988, dont Eugene Cramer, Carl Morey, Zoltan Roman et John Shepherd.

John Beckwith a passé un congé sabbatique à Auckland de janvier à mai 1978. La chanteuse pop Gloria Kaye, représentante du Canada en 1978 au Pacific Song Contest télédiffusé à partir de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, fut déclarée la meilleure interprète de ce festival. Douglas Mews (Saint-Jean, T.-N., 1918) s'installa à Auckland en 1969 et y travailla comme musicien d'église, compositeur et prof. de composition à l'université. Les musicologues Carl Morey et George Proctor firent des communications devant l'Assn for Canadian Studies in Australia and New Zealand lors du congrès de Chirstchurch en mai 1984. Le chef de choeur Brian Law annonça en 1991 son intention de s'installer en Nouvelle-Zélande en 1992 pour y diriger le Christchurch City Choir. La pianiste Diedre Irons émigra en Nouvelle-Zélande en 1977 et y fut vite célèbre.

En guise de conclusion originale, James Barr (1779-1860) s'est vu attribuer la paternité de la mélodie de Craigie Lee (« Thou Bonnie Wood ») de laquelle fut par la suite tirée « Waltzing Matilda ». Il naquit en Écosse et mourut au Canada.


Lecture supplémentaire

  • 'Ritchie Yorke makes the Ozzie-Cancon connection,' RPM, vol 48, 17 Sep 1988

    Eliezer, C. 'Australia and Canada celebrate their indigenous music,' Billboard, vol 107 8 Jul 1995