Banks, Harold Chamberlain

Harold Chamberlain Banks, surnommé « Hal », chef syndical (Waterloo, Iowa, 28 févr. 1909 -- San Francisco, Calif., 24 sept. 1985).

Banks, Harold Chamberlain

Harold Chamberlain Banks, surnommé « Hal », chef syndical (Waterloo, Iowa, 28 févr. 1909 -- San Francisco, Calif., 24 sept. 1985). Leader syndical des marins, dur et impitoyable, Banks est invité au Canada en 1949 par des compagnies de navigation appuyées par le gouvernement fédéral et la main-d'oeuvre syndiquée. Ils entendent éliminer le SYNDICAT CANADIEN DES MARINS (Canadian Seamen's Union) contrôlé par les communistes. En deux ans, la section canadienne du Syndicat international des marins (Seafarers' International Union) obtient, avec Banks, les droits de négocier les conventions collectives de presque tous les marins canadiens.

Tout en réalisant des gains importants en ce qui a trait aux salaires et aux conditions de travail pour ses membres, Banks n'en dirige pas moins le SYNDICAT INTERNATIONAL DES MARINS de manière dictatoriale. Ses tentatives en vue d'élargir le mandat de son syndicat et de représenter les officiers et les ingénieurs engendrent des conflits avec d'autres syndicats et, finalement, avec le CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA. Ce conflit provoque rapidement des luttes sanglantes dans les ports canadiens et une interruption générale de la navigation.

Le gouvernement fédéral nomme une commission d'enquête présidée par T.G. Norris, juge de la Cour d'appel de la Colombie-Britannique. Dans son rapport, Norris décrit Banks comme un voyou et une brute. Trouvé coupable de conspiration pour voies de fait, Banks s'enfuit aux États-Unis, qui refusent de l'extrader.


Lecture supplémentaire

  • P. Edward, Waterfront Warlord (1987); W. Edward Kaplan, Everything That Floats (1987).