Barry Johns

Il étudie l'architecture à la Technical University of Nova Scotia (aujourd'hui l'Université Dalhousie). En 1973, il s'installe à Vancouver, où il travaille avec les principaux cabinets d'architectes, dont ceux de Bruno Freschi et d'Arthur ERICKSON.

Johns, Barry

Barry Johns

Barry Johns, architecte, critique de design, chargé d'enseignement (Montréal, 24 nov. 1947). Son œuvre est caractérisée par une planification rationnelle, une technologie adaptée, un espace dégagé et un design soutenu. Il harmonise sa conception à la topographie et au climat locaux ainsi qu'à des idées arrêtées sur la façon de rendre les villes canadiennes plus vivantes. Il peut être considéré comme un architecte moderniste régional.

Il étudie l'architecture à la Technical University of Nova Scotia (aujourd'hui l'Université Dalhousie). En 1973, il s'installe à Vancouver, où il travaille avec les principaux cabinets d'architectes, dont ceux de Bruno Freschi et d'Arthur ERICKSON. Il attribue à ce dernier le mérite de l'avoir inspiré pour ses propres œuvres. Alors qu'il travaille avec Erickson, il est l'architecte principal du projet des aires publiques d'agrément de Robson Square, achevées en 1979.

En 1981, Johns s'établit à Edmonton, où il ouvre son propre cabinet sous le nom de Barry Johns Architects Ltd. Parmi ses plus importants projets, mentionnons le campus du centre-ville du Grant MacEwan College, avec ses tours spectaculaires en béton armé, et l'Advanced Technology Centre, dont les formes anguleuses du toit émergent du site plat telles des montagnes se détachant de leur contrefort. Dans le projet Grant MacEwan, lequel s'étend sur quatre îlots faisant jusqu'alors partie des terrains du Canadien National, il tente de « combler des vides », soit des espaces qui, autrement, seraient déserts, de façon à créer un centre-ville des plus dynamiques. Un autre de ses projets remarquables à Edmonton est la Cité francophone, un projet de grande envergure visant à rassembler sous un même toit plusieurs organismes francophones de la ville.

En 1998, Johns devient directeur fondateur de Stantec Architecture Ltd., une firme d'ingénierie multidisciplinaire qui cherche à ouvrir une division d'architecture. Au cours des trois années qu'il passe chez Stantec, il agit à titre d'associé responsable de la réalisation des projets suivants : la galerie d'art Prince George (connue sous le nom de galerie Two Rivers), achevée en 2000; la reconstruction du Blatchford Field Air Hangar, un bâtiment historique situé au parc du fort Edmonton (2000); un réaménagement majeur des bureaux de Telus Corporation au centre-ville d'Edmonton (2000); la station Clareview du TLR à Edmonton et le Communications Technology Centre (ICT) de l'Université de Calgary. Ce dernier projet est nommé Bâtiment de l'année 2001 par l'Alberta Construction Magazine.

En 2000, Barry Johns ouvre un nouveau cabinet sous le nom de Barry Johns (Architecture) Limited. Parmi les projets réalisés, mentionnons le centre de santé et de bien-être régional de l'Université de Lethbridge, le complexe sportif et récréatif de Place Cardel, à Calgary, et, sur la promenade Saskatchewan à Edmonton, la tour d'habitation en copropriété One River Park. Le cabinet fusionne avec Group2 Architecture Engineering en 2007 pour devenir Johns Group2 Architecture Engineering Studio, à Edmonton. Parmi les projets réalisés par le nouveau cabinet, mentionnons l'agrandissement du Building Communities for Learning Project du Collège de Red Deer, The Triffo Hall Centre for Advanced Studies de l'Université de l'Alberta et le pavillon Lemur de l'Edmonton Valley Zoo.

En parallèle avec son travail d'architecte, Johns est critique de design et chargé d'enseignement dans plusieurs universités canadiennes, dont l'Université de Dalhousie, l'Université de la Colombie-Britannique, l'Université de Calgary, l'Université de Montréal et l'Université McGill. En tant que professeur et professionnel, il soutient la cause de l'architecture verte (aussi appelée « renouvelable ») et publie un article sur la question dans la revue Canadian Architect de janvier 2003. Il réalise également plusieurs projets LEEDMC (Leadership in Energy and Environmental Design Green Building Rating System). Il est cofondateur de l'Innovative Practice Group in Architecture (IPGA), à la faculté de design environnemental de l'Université de Calgary. Il est aussi actif dans les domaines communautaire et professionnel en plus d'être conseiller de l'Institut royal d'architecture du Canada et de l'Université Athabasca pour l'élaboration d'un programme d'enseignement à distance de l'architecture axé sur l'étude de la pratique de la profession.

Barry Johns est récipiendaire de plus de 60 prix de design, dont le prix du Gouverneur général pour l'architecture en 1992. En 1994, il est élu membre de l'Institut royal d'architecture du Canada et, l'année suivante, de l'Académie royale des arts du Canada (ARC). En 2002, il est fait membre honoraire de l'American Institute of Architects (AIA).


Lecture supplémentaire

  • Johns, Barry. Barry Johns Architects: Selected Projects, 1984-1998. Tuns Press, 2000.