Bassin d'Old Crow



Bassin d'Old Crow

Le bassin d'Old Crow est une aire géographique importante dans l'histoire naturelle et humaine du Canada. Il s'agit de la plus vaste des quatre plaines intérieures du nord du Yukon (les autres sont les bassins de Bluefish, de Bell et de BONNET PLUME). Les sédiments qui se sont accumulés dans ces bassins ont formé des dépôts profonds qui ont recouvert et conservé les restes de nombreuses variétés de plantes et d'animaux, créant ainsi une empreinte fossile emprisonnée dans le PERGÉLISOL, qui représente plus d'un million d'années d'histoire.

Tous ces bassins étaient autrefois drainés par des rivières coulant vers le delta du Mackenzie (voir FLEUVE MACKENZIE), mais au cours de la dernière glaciation (celle du Wisconsin), une suite de transformations complexes a creusé un nouveau déversoir à travers les « Remparts » de la rivière Porcupine, et détourné le drainage des bassins d'Old Crow, Bluefish et Bell vers l'Alaska plus à l'ouest. Plusieurs rivières du nord du Yukon, dont les rivières Old Crow et Porcupine, ont donc traversé les dépôts fossilifères, créant ainsi des escarpements verticaux d'une hauteur de plus de 30 m. L'érosion a détaché de ces falaises des millions de FOSSILES qui se sont déposés sur les rivages et bancs de sable nouvellement formés, particulièrement dans le bassin de Old Crow.

Fossiles et artefacts

Les fossiles rappellent la présence de nombreux animaux fascinants, dont des espèces aujourd'hui éteintes comme le mammouth, le mastodonte, le CASTOR géant, le paresseux marcheur, le chameau, plusieurs races de CHEVAUX, le bison géant, l'OURS à nez plat, le lion d'Amérique, la mouffette à nez plat et bien d'autres. Certains os de mammouth sont cassés de la manière particulière qui caractérise les outils employés par l'homme pour le dépeçage. La datation de ces os au carbone 14 indique qu'ils ont entre 25 000 et 40 000 ans. Il pourrait s'agir des plus anciens artefacts découverts au Canada jusqu'à maintenant.

Depuis, ce temps, le bassin d'Old Crow a joué un rôle essentiel dans l'histoire de l'homme. Le bassin est situé sur le chemin de migration du troupeau des CARIBOUS de la Porcupine qui compte encore quelque 123 000 têtes. Le mode de vie des GWICH'IN repose depuis longtemps sur la CHASSE AU CARIBOU et ces autochtones ont inventé des méthodes ingénieuses pour intercepter les troupeaux migrateurs. Par le passé, ils attendaient la migration printanière des caribous vers le nord aux points de traverse les plus fréquentés de la rivière Porcupine. Ils y ont établi de grands villages, dont Klo-kut et RAT INDIAN CREEK. Ces villages sont la contrepartie ancienne de la communauté moderne d'OLD CROW, d'où les chasseurs partent encore en bateau pour intercepter les caribous qui franchissent la rivière. Autrefois, la migration automnale des caribous vers le sud était interceptée à l'extrémité nord du bassin d' Old Crow. Des CLÔTURES À CARIBOUS longues de plusieurs kilomètres et équipées de collets étaient construites juste avant la limite nord des épinettes. Des centaines de caribous pouvaient être pris en un seul jour, leur viande et leurs peaux étant essentielles pour survivre aux longs hivers. Aujourd'hui, les habitants d'Old Crow regardent le profil du mont Old Crow pour voir les caribous se rassembler de nouveau après qu'ils se soient dispersés pour franchir le bassin d'Crow.

Importance

Le bassin d'Old Crow est aussi l'aire de reproduction de nombreuses espèces d'oiseaux, notamment d'OISEAUX AQUATIQUES, en plus d'abriter une forte population de castors et de RATS MUSQUÉS. Ces animaux à fourrure ont été un pilier de l'économie d'Old Crow pendant la période historique. L'inclusion de la partie nord du bassin dans le PARC NATIONAL DU NORD DU YUKON, établi en 1984 pour protéger l'habitat du troupeau de caribous de la Porcupine et diverses espèces d'oiseaux migrateurs, montre l'importance de cette région. Le succès à long terme de cette initiative repose sur les décisions que prendront les États-Unis à propos de l'exploration gazière et pétrolière dans l'Arctic National Wildlife Refuge en Alaska, où se trouve une aire de reproduction des caribous.

Voir aussi ARCHÉOLOGIE et PRÉHISTOIRE.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • D.W. Clark, Western Subarctic prehistory (1991); O.L. Hughes, C.R. Harington, J.A. Janssens, J.V. Matthews, Jr, R.E. Morlan, N.W. Rutter and C.E. Schweger, "Upper Pleistocene stratigraphy, paleoecology, and archaeology of the northern Yukon interior, eastern Beringia" in Arctic 34:329-365 (1981); Catharine McClellan, Part of the Land, Part of the Water: a History of the Yukon Indians (1987).