Bataille de la Restigouche

Après la chute de Québec, en septembre 1759, les Français envoient à la France une demande urgente de 4000 soldats et de vivres. Ce n'est que le 19 avril que cinq navires marchands et une frégate quittent Bordeaux avec 400 hommes et des vivres.

Bataille de la Restigouche

Après la chute de Québec, en septembre 1759, les Français envoient à la France une demande urgente de 4000 soldats et de vivres. Ce n'est que le 19 avril que cinq navires marchands et une frégate quittent Bordeaux avec 400 hommes et des vivres. La frégate et deux des navires marchands atteignent le Saint-Laurent le 15 mai et apprennent qu'une importante flotte britannique avait remonté le fleuve. Le commandant, François Chenard Giraudais, remonte la Restigouche à la recherche d'un refuge. Il installe des batteries de tir sur les rives de la rivière et un barrage en travers. C'est là que les rattrape le capitaine John Byron avec un navire de 70 canons et 2 frégates. Les lourds canons britanniques détruisent les batteries sur les rives mais non sans que les artilleurs français infligent de lourds dommages aux navires britanniques dans un duel d'artillerie qui fait rage toute la journée. Lorsque deux des navires français ne peuvent plus combattre ni flotter, ils sont incendiés et leur équipage ainsi que les troupes s'enfuient.