Beaver, Martin

Martin (Paul) Beaver. Violoniste, professeur (Winnipeg, 10 nov. 1967). A.R.C.T. 1986, Artist Diploma (Indiana) 1990.

Beaver, Martin

Martin (Paul) Beaver. Violoniste, professeur (Winnipeg, 10 nov. 1967). A.R.C.T. 1986, Artist Diploma (Indiana) 1990. Dès l'âge de quatre ans, Martin Beaver étudie le violon avec Claude Létourneau à Québec, puis de 1971 à 1979, avec Carlisle Wilson à Winnipeg et, à partir de 1979, au Conservatoire royal de musique sous la tutelle de Victor Danchenko. À 12 ans, il interprète son premier concerto avec l'Orchestre philharmonique de Hamilton. De 1987 à 1990, il étudie à l'Université de l'Indiana avec Josef Gingold. Il suit aussi des ateliers de maître avec Pinchas Zukerman, Henryk Scheryng et Yehudi Menuhin. Beaver attire l'attention grâce à une série de victoires en compétitions. De 1977 à 1981, il remporte le Concours de musique du Canada, en 1981 et 1982, le festival Kiwanis dans la catégorie concerto, en 1983, le Festival national de musique CIBC (où il est nommé meilleur interprète), en 1986, le concours OSM (avec Scott St. John) et, la même année, le grand prix du Concours de musique du Canada (entraînant des spectacles en Argentine, au Portugal, à Washington et à Montréal), en 1991, le Prix Mozart du Concours international de musique de Montréal et, en 1993, la quatrième place et la médaille d'argent à la Queen Elisabeth International Competition de Belgique ainsi que le prix de la meilleure interprétation d'un concerto. Il est le premier canadien finaliste au Concours international de violon d'Indianapolis (1990). Beaver reçoit le prix Virginia P. Moore du Conseil des arts du Canada en 1993.

Carrière professionnelle

En 1988, Beaver part en tournée au Québec et au Nouveau-Brunswick avec les Jeunesses Musicales. En 1990, il forme le duo Beaver-Parker avec Jamie Parker. En tant que soliste et musicien de chambre, Beaver se produit dans la plupart des festivals canadiens, ainsi qu'aux États-Unis, en Écosse, au Japon et en Europe. Sa carrière professionnelle solo commence vraiment avec le Toronto Symphony en 1992, lorsqu'il interprète le concerto pour deux violons de Bach avec Pinchas Zukerman. En 1995 et 1996, au Canada, il dirige l'Orchestre de chambre du Festival du printemps de Guelph. Le 29 mars 1996, il joue Gypsy Airs de Sarasate et Valse-Scherzo de Tchaikovsky avec l'Orchestre du Centre national des arts. Parmi les orchestres canadiens avec lesquels il joue, on trouve l'Orchestre symphonique d'Edmonton, l'Orchestre symphonique de Montréal, l'Orchestre symphonique de Terre-Neuve, l'Orchestre symphonique de Winnipeg, l'Orchestre symphonique de Vancouver et l'Orchestre symphonique de Windsor, l'Orchestre philharmonique de Calgary et l'Orchestre philharmonique de Hamilton, l'Orchestre métropolitain du Grand-Montréal et l'Orchestre de chambre McGill et l'Orchestre de chambre du Manitoba. Beaver crée le Toronto String Quartet et le trio Triskellion en 1998 et les quitte en juin 2002, lorsqu'il devient premier violon du Tokyo String Quartet. Il décroche son premier contrat avec un ensemble des États-Unis le 7 août 2002 au Ottawa International Chamber Music Festival.

Enregistrements et enseignement

Beaver enregistre des pièces des compositeurs canadiens Patrick Cardy (Tango!, Danses folles et amoureuses), Alexina Louie (Thunder Gate, Arc) et John Weinzweig (Sonata pour Violon et Piano). De 1991 à 1996, Beaver enseigne au Conservatoire royal de musique, de 1995 à 1996, à l'Université de la Colombie-Britannique et, de 1997 à 2002, au Peabody Conservatory de Baltimore. Il commence à enseigner à la Yale University en 2002 et est membre du jury à la Banff International String Quartet Competitionde 2004.

Reconnaissance

Martin Beaver est un violoniste virtuose. Il joue avec un violon Guarneri del Gesù de 1729 prêté par le Conseil des arts du Canada en 1998 et avec un Stradivarius « Paganini Quartet » depuis 2002. Au sujet de sa performance avec l'Orchestre symphonique de Vancouver, The Strad dit : « Beaver crée le son parfait pour le thème adorable du deuxième mouvement, son intensité claire et chaleureuse s'étire en longues lignes sans fin » (sept. 1994).

Bibliographie

Michael, Patricia, « The Conservatory's New Generation of Talent », Performing Arts in Canada, juin 1987.

Brickenden, Jack, « Beaver savors silver win in Brussels », Classical Music Magazine, sept. 1993.

Yearwood, Louise, « Profile: Martin Beaver », Music in our Lives, hiver 1996.

Eatock, Colin, « Dark horse on a rescue mission », Globe and Mail, 7 août 2002.

Discographie

Guitar Trios, De Fossa, Beaver au violon, Wynberg à la guitare, Epperson au violoncelle, 1994, Naxos 8.550760.

Shattered Night, Shivering Stars, A. Louie, Beaver au violon, Russell Braun, Orchestre du Centre national des arts, Bernardi cond. 1999, SMCD 5190.

Trios, Brahms, Jenner, Beaver au violon, Hackleman au cor français, Coop au piano, Campbell à la clarinette, 2000, CBC Records MVCD 1133.

Russian Serenade, Prokofiev - Tchaikovsky - Glazunov, Beaver, Kitchener-Waterloo Symphony, 2001, CBC Records SMCD 5209.

Mozart Flute Quartets, Forsythe au violoncelle, G'froerer à la flûte, Zukerman et Beaver aux violons, CBC Musica Viva 1143.

Avec Triskelion :

Goldberg Variations and Canons, J.S. Bach, 1999, CBC MVCD 1130.


Lecture supplémentaire

  • Michael, Patricia. "The Conservatory's New Generation of Talent," Performing Arts in Canada, June 1987

    Brickenden, Jack. "Beaver savors silver win in Brussels," Classical Music Magazine, Sept 1993

    Yearwood, Louise. "Profile: Martin Beaver," Music in our Lives, Winter 1996

    Eatock, Colin. "Dark horse on a rescue mission," Globe and Mail, 7 Aug 2002