Bénédictins



Il existe déjà diverses traditions monastiques en Europe de l'Ouest quand saint Benoît de Nursie fonde, en 529, l'abbaye du mont Cassin, en Italie. Sa règle, qui remplace bientôt toutes les autres des monastères occidentaux, est reconnue pour sa modération et sa souplesse. Par conséquent, diverses branches de l'ordre se forment au cours des siècles suivants, toutes différentes les unes des autres et composées de maisons autonomes.

Au Canada, elles sont représentées, en ordre chronologique, par la Congrégation de Sainte Gertrude la Grande (Winnipeg, 1905, féminine), l'American Cassinese Congregation (Muenster, Saskatchewan, 1908, masculine), la Congrégation de France (Saint-Benoît-du-Lac, Québec, 1912, masculine), Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Québec, 1937, féminine); la Benedictine Federation of the Americas (Ladner, Colombie-Britannique, 1939, masculine); les Soeurs bénédictines de Mont-Laurier, Québec (devenues bénédictines en 1949); les Benedictines of Saint Lioba (Vancouver, 1951-1968, féminine), les Soeurs bénédictines du Précieux Sang (Joliette, Québec, devenues bénédictines en 1974) et enfin, la Communauté bénédictine de Montréal (1977, masculine).


Lecture supplémentaire

  • T.Kardong, The Benedictines (1988); H. van Zeller, The Benedictine Idea (1959); .

//