Betty-Jean Hagen

Betty-Jean Hagen, violoniste et professeure (née le 17 octobre 1930 à Edmonton, en Alberta; décédée le 27 décembre 2016 à Poughkeepsie, dans l'État de New York). Diplôme d'artiste (Toronto) 1951.

Début de carrière

Betty-Jean Hagen commence l'étude du violon à sept ans avec Alexander Nicol à Edmonton. Lauréate de l'Alberta Music Festival en 1937 et 1938, elle poursuit ses études au Chicago Cons. (1938-39), principalement avec Ludwig Becker. Membre de l'Orchestre philharmonique d'Edmonton au début des années 1940, elle se fixe à Calgary en 1946 afin d'y étudier avec Clayton Hare tout en jouant dans l'Orchestre symphonique de Calgary. Elle obtient une bourse pour étudier au RCMT où elle perfectionne son jeu avec Géza de Kresz (1949-1951). En 1950, elle remporte le Naumburg Award, prix convoité, grâce auquel elle fait ses débuts en récital au Town Hall de New York le 15 novembre 1950. L'année suivante, elle est lauréate de l'Eaton Graduating Scholarship (Toronto) qui lui permet d'aller travailler avec Ivan Galamian à la Juilliard School, à New York. C'est aussi en 1951 qu'elle mérite le prix Pathé-Marconi à Paris et donne des récitals en France, en Hollande, en Grande-Bretagne et en Suisse. Son accompagnateur est Boris Roubakine. Elle est aussi membre (1950-1951) du Columbia Canadian Trio (avec la pianiste Joan Rowland et le violoncelliste William Hossack) et effectue avec l'ensemble des tournées en Ontario, au Québec et aux États-Unis.

En 1952, elle fait ses débuts londoniens et reçoit la Harriet Cohen Commonwealth Medal attribuée à la plus éminente musicienne du Commonwealth britannique. Nommée en 1953 « Femme de l'année » dans la catégorie de la musique au Canada par la Presse canadienne, elle reçoit de la GSM la médaille Carl Flesch en 1953 et obtient en 1955 le Leventritt Foundation Award.

Elle interprète la Symphonie espagnole de Lalo lors de ses débuts (4 novembre 1956) avec l'Orchestre philharmonique de New York sous la direction de Dimitri Mitropoulos. Suivent des engagements avec l'Orchestre de Cleveland, l'OS de Pittsburgh, l'Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre philharmonique de Londres et l'Orchestre de la Suisse romande. Tout en vivant à New York, elle effectue jusqu'en 1960 sept tournées de concerts et récitals en Europe et se produit au Canada à la SRC, en récital, avec l'Orchestre symphonique de la SRC sous la direction de Thomas Mayer au Festival de Stratford (21 août 1957), et avec l'orchestre du Festival international de Vancouver dirigé par Herbert von Karajan (13 juillet 1959). Elle est finaliste (septième rang) au Concours international Tchaïkovski 1962 à Moscou. En 1964, elle effectue une tournée JMC dans l'Ouest canadien.

Critique du concert de 1974

Depuis le milieu des années 1960, elle se produit rarement en public mais se fait toutefois entendre à l'Expo 67 et participe en 1974 au 400e concert présenté à la Hart House de l'Université de Toronto. Elle prend également part au 300e concert en 1960. De son interprétation du Concerto en ré, K. 218, de Mozart, lors d'un concert donné en l'honneur de Géza de Kresz à l'Eaton Auditorium, Kenneth Winters écrit : « Le jeu classique et immaculé de Mlle Hagen produit une musique dont la solidité, le poli et l'élégance font songer au marbre, et qui atteint ce magnifique niveau de qualité, cette sonorité bien ferme dans le mouvement lent et ce phrasé d'une rare unité » (The Telegram, Toronto, 21 novembre 1969).

Concerts et postes de professeure de 1970 à 2004

Au cours des années 1970, elle se consacre surtout à l'enseignement privé et au travail de répétitrice d'ensembles de chambre à New York, particulièrement auprès des jeunes étudiants. Elle est membre du Westchester String Quartet et de l'Ermelin Piano Trio ainsi que violon solo (1975-1984) de l'OS de Westchester, tous à Westchester, N.Y., puis violon solo du Woodstock Chamber Orchestra (1985-1990, puis 2000-2004) et de l'Orange County Chamber Orchestra (à partir de 1990).

Hagen reprend sa carrière de concertiste le 31 mai 1981 avec un concert au Kauffman Hall de New York. Accompagnée du pianiste Arthur Rowe, elle donne des récitals à Montréal, Edmonton et Toronto en 1982, et continue de se produire comme récitaliste et soliste avec des orchestres en Alberta et en Ontario. Hagen et Rowe (remplacé plus tard par le pianiste amér. Todd Crow), accompagnés de l'altiste Ralph Aldrich et du violoncelliste Malcolm Tait, forment en janvier 1985 le Hart Piano Quartet (premier ensemble de chambre à se produire au Thunder Bay Community Auditorium nouvellement inauguré), qui est actif jusqu'en 1989. En 1985, Hagen est nommée prof. de violon au Vassar College, et enseigne en même temps à l'Université de Western Ontario (1985-1989). Elle demeure au Vassar College pendant 20 ans et se produit dans le nord-est des É.-U. et en Europe avec le Tourmaline String Quartet depuis 1999, le Vassar Piano Trio, le Woodstock Chamber Orchestra et autres orchestres du nord-est américain.

Discographie

Beethoven, Papineau-Couture, Brahms (arr Joachim), Szymanowsky : Newmark p; 1967; CBC Expo-29 et RCI 245, (Papineau-Couture) 6-ACM 4.

Brahms Sonate no 3, Mozart Sérénade no 7« Haffner » (4e mvt, arr Kreisler) : Barkin p; 1959; RCI 195.

Schubert, Schumann, Brahms : Barkin p; 1969; CBC SM-82 et AofD SDD-2157.

Bibliographie

Margaret NESS, « Singing fingers », SatN (23 févr. 1952).

Hugh THOMSON, « Saddle-bag to satins », Toronto Daily Star (10 août 1957).


Lecture supplémentaire

  • Ness, Margaret. 'Singing fingers,' SatN, 23 Feb 1952

    Thomson, Hugh. 'Saddle-bag to satins,' Toronto Daily Star, 10 Aug 1957