Bill Gaston

Bill Gaston, écrivain et enseignant (né le 14 janvier 1953 à Tacoma en Washington). Une fois en poche sa maîtrise en beaux-arts de l'Université de la Colombie-Britannique et tout en travaillant tour à tour comme bûcheron, guide de pêche et joueur de hockey semi-professionnel en Europe, Gaston « a touché à l'écriture » avant de décider d'y consacrer sa vie.

Bill Gaston, écrivain et enseignant (né le 14 janvier 1953 à Tacoma en Washington). Une fois en poche sa maîtrise en beaux-arts de l'Université de la Colombie-Britannique et tout en travaillant tour à tour comme bûcheron, guide de pêche et joueur de hockey semi-professionnel en Europe, Gaston « a touché à l'écriture » avant de décider d'y consacrer sa vie. Dans son œuvre se retrouvent toujours ses activités préférées, en particulier dans son roman The Good Body (2000) et dans le mémoire intitulé Midnight Hockey (2006); dans ce dernier, l'auteur - d'une façon comique - régale le lecteur de ses personnages d'hommes mûrs qui rêvent de jouer un petit rôle dans le passe-temps, devenu passion des Canadiens, le hockey. Un groupe de joueurs disparate s'inflige toutes sortes de douleurs pour suivre ce que Bill Gaston appelle un instinct canadien qui pousse « à se dépasser pour envoyer une rondelle au fond d'un filet tout simplement pour connaître la gloire de notre sport ». Bouddhiste pratiquant, Bill Gaston applique à son œuvre ses préceptes spirituels. Pour lui, l'écriture devrait être « bien intentionnée » et devrait aider le lecteur, avec humour et perspicacité, à dépasser les moments de détresse et les déceptions de la vie.

Deep Cove Stories (1984), premier recueil de nouvelles de Bill Gaston, salué par la critique, a pour toile de fond la plage de Dollarton, en Colombie-Britannique. Bill Gaston s'est révélé être un auteur capable de tempérer des idées profondes par les traits de caractère singuliers et comiques qu'il donne à ses personnages. Il revient régulièrement à la nouvelle, dont il est un des maîtres reconnus. Les deux recueils North of Jesus' Beans (1993) et Sex is Red (1998) ont retenu l'attention de la critique. En 2002, Mount Appetite figurait sur la liste des œuvres en lice pour le prix Scotiabank Giller et en 2006, Gargoyles était sur celle des prix littéraires du Gouverneur Général dans la catégorie fiction. Dans Gargoyles, Bill Gaston se penche sur la nature des moments charnières de la vie, chaque histoire gagnant en profondeur dramatique. Dans « Honouring Honey », Ray est un homme en proie aux années creuses de la quarantaine. En apparence, il a tout, mais il se sent émasculé par l'ennui conjugal, professionnel et social, jusqu'à ce qu'il décide de tuer son chien d'arrêt qui est malade. Il annonce alors : « Je veux manger son - ne t'inquiète pas, ce n'est pas si bizarre, mais je crois que je vais manger son cœur. » Avec Gargoyles, Bill Gaston présente le vieillissement comme un processus qui nous permet de voir une autre version de nous-mêmes, si nous voulons bien regarder.

Tall Lives (1990) [Les Frères Baal - épuisé], premier roman publié de Bill Gaston, révèle un auteur au comique mordant qui frôle l'absurde. Il présente les frères siamois Frank et Del Baal, attachés l'un à l'autre par un orteil. Le jour de leur naissance, leur père les sépare d'un coup de hache, mais leurs vies restent mêlées et inséparables, tandis qu'ils croisent le chemin de personnages bizarres et vivent de curieux événements. Cette juxtaposition de l'humour et du morbide, maintenant présentée comme la marque de Bill Gaston, est apparue dans The Cameraman (1994), puis dans The Bella Combe Journal (1996). Dans Sointula (2004), qui était en lice pour le Prix Ethel Wilson, Bill Gaston réfléchit à la façon dont la nature nous donne un lien vital et apaisant, tandis que nous suivons la protagoniste, Evelyn Poole, qui parcourt en kayak les voies navigables côtières de la Colombie-Britannique en quête d'harmonie et de résolution dans sa vie chavirée. Dans Order of Good Cheer (2008), Bill Gaston raconte l'histoire de deux héros séparés par 400 ans d'histoire canadienne : l'explorateur du nouveau monde Samuel de Champlain, et l'adepte vagabond du New Age, Andy Winslow. Tous deux sont en proie au désespoir et à l'ennui et recherchent une compagnie autour de la nourriture afin de conjurer l'isolement qui les menace sans cesse. Champlain crée l'Ordre de Bon Temps, « série de banquets accompagnés de divertissements qui rendaient les hommes d'humeur plus joyeuse ». Andy découvre dans ses lectures l'idée de Champlain et s'en inspire : « [l]e prétexte de la nourriture suffisait à lui seul. L'Ordre de bon temps était le tout premier club social d'Amérique du Nord. Andy avait aimé lire que par « bon temps », l'on entendait boire et manger. » Il crée donc une fête de Nouvel An pour raviver la flamme d'un amour perdu et remplit sa maison délabrée de bruit et de bon temps.

Dans la vie de beaucoup de personnages de Bill Gaston, des moments intérieurs décisifs apportent l'inattendu, ce qui les ravit tout autant que cela les désespère. Les trois pièces écrites par Bill Gaston, Yardsale (1994), Ethnic Cleansing et I am Danielle Steel, développent tout particulièrement ces thèmes de la découverte et de l'équilibre. Yardsale porte sur l'amitié et la camaraderie masculines et leurs répercussions inattendues sur les autres relations des principaux personnages. Bill Gaston a également publié un recueil de poésie, Inviting Blindness (1995).

Bill Gaston, qui a enseigné la création littéraire aux quatre coins du Canada, est professeur titulaire de la chaire de création littéraire de l'Université de Victoria. Bill Gaston a été rédacteur en chef de la plus ancienne revue littéraire du Canada, The Fiddlehead, et en 2002, il a reçu le Timothy Findley Prize décerné à un écrivain à mi-carrière. Il vit sur l'île de Vancouver.


En savoir plus // Bill Gaston