Boss Brass

Boss Brass. Orchestre de jazz de Toronto (« big band ») dirigé par Rob McConnell. Composé d'éminents musiciens de studio de la ville, il fut formé en 1968 par la réunion de 16 instrumentistes pour enregistrer, chez CTL, des arrangements de chansons pop du jour.

Boss Brass

Boss Brass. Orchestre de jazz de Toronto (« big band ») dirigé par Rob McConnell. Composé d'éminents musiciens de studio de la ville, il fut formé en 1968 par la réunion de 16 instrumentistes pour enregistrer, chez CTL, des arrangements de chansons pop du jour. Il emprunta son nom à son effectif de l'époque - trompettes, trombones, cors français avec section rythmique. (Cinq saxophones furent ajoutés en 1970, et une cinquième trompette en 1976.) Le Boss Brass se produisit en public pour la première fois en janvier 1969 au Savarin, cabaret de Toronto. Avec un répertoire audacieux et en grande partie original, avec des compositions et des arrangements de McConnell et d'autres membres du groupe comme Ian McDougall et Rick Wilkins, le Boss Brass était devenu au milieu des années 1970 le plus important grand orchestre de jazz au Canada, et l'un des meilleurs au monde. Ses prestations publiques ont toutefois été limitées. Il a joué à l'occasion dans des clubs torontois (entre autres la Colonial Tavern, le Basin Street, l'El Mocambo, le Bourbon Street et le Bamboo), à Ontario Place et au Roy Thomson Hall, pour les festivals de jazz du Maurier. Boss Brass s'est produit avec le Toronto Philharmonic Orchestra en 1984 au Massey Hall; le programme offrait un mélange de jazz et de symphonique et se composait d'oeuvres commandées à McConnell, McDougall, Wilkins, Louis Applebaum, Victor Davies et Harry Freedman.

Le Boss Brass fit ses débuts aux É-U. lors du festival de jazz de Monterey, Cal., en 1981; il se produisit aussi à Hackensack, N.J., avec le chanteur Mel Tormé en 1983, en tournée en Californie et aux festivals de jazz de Concord (Cal.) et Mount Hood (Or.) en 1984 et avec Tormé au Playboy Jazz Festival en 1986. Le groupe s'est aussi produit annuellement au McComb College de Mount Clements, Mich., de 1983 à 1988. Après une interruption entre 1988 et 1990, le groupe a repris ses activités en club et en concert. C'est cependant sur disque qu'il s'est le mieux fait connaître. Le Boss Brass a gagné un Grammy pour le meilleur enregistrement de big band en 1984 (All in Good Time) et a été en nomination en 1978, 1979, 1980 et 1982. Il a de plus remporté un prix Juno pour le meilleur album de jazz en 1978 (Big Band Jazz), en 1981 (Present Perfect) et en 1984 (All in Good Time).

Dans une critique de la prestation du groupe avec Mel Tormé à Hackensack, Stephen Holden écrivait : « Les mélodies au chromatisme élaboré de McDonnell offrent des choeurs de cuivres aux harmonies riches, qui éclatent parfois en de légères dissonances. Bien que ce format d'orchestre complet soit devenu un tremplin pour plusieurs superbes solistes, la cohésion extraordinaire du son du groupe surpassait n'importe quelle voix individuelle... ils ont joué avec l'intensité de concentration et la clarté de ton d'un excellent orchestre symphonique » (New York Times, 19 janvier 1983). McDougall, Wilkins, Eugene Amaro, Guido Basso, Ed Bickert, Jimmy Dale, Moe Koffman, John McLeod, Sam Noto, Don Thompson et Jerry Toth ont figuré parmi les solistes du groupe.


Lecture supplémentaire

  • Batten, Jack. 'Some big talk about big bands,' Toronto Daily Star, 11 Jan 1969

    Canadian Jazz Discography

    Boogie Pete & The Senator