Bouliane, Denys

De 1992 à 1995, Bouliane est compositeur en résidence de l'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC et, de 1995 à 1996 de l'Orchestre philharmonique de Heidelberg. En 1995, il est nommé professeur de composition à l'U. McGill.

Bouliane, Denys
La musique de Bouliane est inspirée de sources aussi diverses que le chant grégorien et le jazz (photo de Hans Laven).

Bouliane, Denys

Denys Bouliane, compositeur (Grand-Mère, Qc, 8 mai 1955). Après des études à l'U. Laval où il étudie la composition avec Jacques HÉTU, il déménage en Allemagne pour étudier avec Mauricio Kagel, puis avec György Ligeti. Il remporte de nombreux prix de composition dont deux prix en 1982, le Grand prix de la Société Radio-Canada et le prix de la Fondation Gaudeamus en Hollande pour Jeux de Société; un prix de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN) pour Douze Tiroirs de demi-vérités pour alléger votre descente; en 1987, le prix Jules-Léger de la nouvelle musique de chambre pour À propos... et le baron perché?; en 1989, un prix décerné par la Radio ouest-allemande pour Le Cactus rieur et la demoiselle qui souffrait d'une soif insatiable. En 1983, le Conseil canadien de la musique le nomme compositeur de l'année et, en 1985, la ville de Cologne, en Allemagne, lui décerne le prestigieux prix Foërderpreis en 1985. En 1991, il reçoit le prix Serge Garant de la Fondation Émile Nelligan à Montréal pour l'ensemble de son oeuvre. En 1999, le Conseil québécois de la musique lui décerne le prix Opus de la « Personnalité de l'année ».

De 1992 à 1995, Bouliane est compositeur en résidence de l'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC et, de 1995 à 1996 de l'Orchestre philharmonique de Heidelberg. En 1995, il est nommé professeur de composition à l'U. McGill. Il est actuellement directeur musical du McGill Contemporay Music Ensemble et aussi coordonnateur artistique de MusiMars, un festival international annuel organisé par la faculté de musique de McGill, la SOCIÉTÉ DE MUSIQUE CONTEMPORAINE DU QUÉBEC, l'ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL, et Radio-Canada. De 1998 à 1999, il est coordonnateur artistique de la participation musicale du Québec au festival Présences de Radio France 1999.

Il assure avec Walter BOUDREAU la codirection de la Symphonie du millénaire à Montréal (2000) et du nouveau festival international biennal, le festival Montréal-nouvelles musiques (2003). Jusqu'en 2006, il sera compositeur en résidence et chef invité de l'Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa. Il dirige régulièrement l'Ensemble XXe siècle de l'Orchestre Symphonique de Québec et pour le Festival Québec-Musiques au présent. En 1995, il crée l'événement Rencontres de musique nouvelle au Domaine Forget et en est actuellement le codirecteur artistique. Ses oeuvres ont été publiées dans plusieurs revues spécialisées. Parmi ses œuvres récentes, mentionnons Le sexe des anges, concerto pour clarinette basse, (2000), Qualia sui, œuvre pour orchestre de chambre (2001) et Quator à cordes (2002).

La musique de Bouliane, qu'on a qualifiée de réalisme magique, démontre une originalité authentique et est inspirée de sources aussi diverses que le chant grégorien et le jazz. Ses oeuvres sont régulièrement exécutées et diffusées en Amérique du Nord et en Europe.