Brandt Louie

Brandt Louie, magnat du monde des affaires, philanthrope (né le 5 juillet 1943 à Vancouver en Colombie Britannique). Brandt Louie est président de la H.Y. Louie Company, une entreprise lancée par son grand père en 1903, qui compte désormais, parmi ses filiales, les chaînes de magasins de détail London Drugs Ltd. et IGA, respectivement spécialisées dans les produits non alimentaires et l’épicerie. En 2017, avec une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars, il occupe le 47e rang des personnes les plus riches au pays au classement établi par le magazine Canadian Business. Récipiendaire de la Médaille du jubilé d’or de la reine Élisabeth II, il a été fait membre de l’Ordre de la Colombie Britannique.

Brandt Louie

Création de l’entreprise familiale

Le grand‑père de Brandt Louie, Hok Yat Louie, immigre à Vancouver en 1896 en provenance d’un village proche de Guangzhou (Canton) en Chine, après avoir payé les 50 $ de la taxe d’entrée imposée aux immigrants chinois. À l’époque, la Colombie‑Britannique n’est pas un lieu particulièrement accueillant où s’installer pour un entrepreneur chinois. Hok Yat Louie occupe à son arrivée un certain nombre d’emplois manuels dans de nombreux secteurs, allant de l’agriculture aux scieries. En 1903, il ouvre un magasin général dans le quartier chinois de Vancouver. En dépit des problèmes de racisme, émanant à la fois de ses concurrents et de ses clients, qu’il rencontre, la modeste épicerie qu’il a créée donnera naissance à l’empire de la famille Louie.

C’est sous la direction de ses quatre fils, notamment Tong, le père de Brandt que le petit magasin ouvert par Hok Yat va prendre son essor. Dans les années 1960, Tong prend le contrôle de l’entreprise et préside à son expansion en rachetant, en 1968, les neuf magasins britanno‑colombiens de la chaîne d’épicerie Dominion. Huit ans plus tard, l’entreprise familiale acquiert London Drugs Ltd.

Début de carrière

En 1966, Brandt Louie obtient un baccalauréat en commerce de l’Université de la Colombie‑Britannique et devient comptable agréé. Il travaille ensuite pendant six ans chez Touche Ross. En 1972, il intègre l’entreprise familiale, y effectuant un apprentissage couvrant tous les métiers, de la découpe des viandes au remplissage des étagères, pour finalement en assurer la direction en 1987. Son père décède en 1998.

London Air Services

En 1999, Brandt Louie décide de diversifier ses activités, en particulier dans le secteur du transport aérien, l’intérêt qu’il porte à cette industrie étant, pour l’essentiel, né d’une expérience personnelle, lors d’un retard de cinq heures sur un vol entre Chicago et Vancouver. Détenteur d’un billet de première classe sur ce vol, il se montre de plus en plus déçu et frustré des excuses fournies par la compagnie aérienne pour le temps et les bagages perdus par les passagers. En 1999, il décide donc d’acheter son propre avion d’affaires à réaction et lance London Air Services (LAS), une entreprise basée à Vancouver offrant des services de vols affrétés.

En octobre 2007, LAS exploite six avions d’affaires à réaction et un hélicoptère, comptant parmi sa clientèle aussi bien la société H.Y. Louie que d’autres entreprises.

En février 2014, LAS acquiert, pour 67 millions de dollars, cinq nouveaux avions, des Learjet 75 de Bombardier, qui viennent s’ajouter à sa flotte. À cette époque, l’entreprise aurait réalisé plusieurs millions de dollars de chiffre d’affaires annuel. Toutefois, l’année suivante, la famille Louie décide de changer d’orientation, de s’éloigner du transport aérien de dirigeants d’entreprise et de mettre LAS en vente.

Philanthropie

Brandt Louie dirige le comité des œuvres caritatives de London Drugs et supervise les contributions de la société dans ce domaine. London Drugs finance notamment des dotations et des bourses pour l’Université Simon Fraser, la Vancouver Symphony Society et la University Hospital Society. Brandt Louie est administrateur national de la Fondation Brain Canada et copréside, depuis plus de 15 ans, le programme Cash for Kids du Variety Club.

Il a en outre siégé, et siège toujours, dans de nombreux conseils d’administration d’entreprises et d’organisations à but non lucratif, notamment la Banque Royale du Canada, le Duke University Medical Center, la Fondation Brain Canada, la chambre de commerce de Vancouver, l’Université Simon Fraser, la Duke University et la John F. Kennedy School of Government de Harvard.

Vie personnelle

Alors que Brandt Louie ne parle que mal le cantonais, ses deux fils, Gregory et Stuart, le parlent couramment, tout comme sa femme Belinda, née à Hong Kong et élevée aux États‑Unis, qui maîtrise, en outre, le mandarin.

Il prévoit de transmettre un jour à ses fils la responsabilité de l’entreprise familiale. Gregory, qui est radiologue, s’occupe actuellement des affaires en pleine croissance de H.Y. Louie dans le secteur des cliniques de santé, tandis que Stuart, qui est avocat, fournit des conseils juridiques aux responsables des différentes divisions de l’entreprise.