Brassard, Jean-Luc

Il fait dès lors partie des athlètes à surveiller à chaque étape de la Coupe du monde. Il remporte dix épreuves avant d'être médaillé d'or aux championnats du monde de 1993. Après une saison 1993-1994 assez modeste, il se reprend aux Jeux olympiques de 1994.

Brassard, Jean-Luc

Brassard, Jean-Luc

Jean-Luc Brassard, skieur acrobatique (Valleyfield, Qc, 24 août 1972). Dès l'âge de 8 ans, Brassard dévale à ski une colline située près de chez lui. Il se lasse rapidement du ski traditionnel et découvre la compétition de ski sur bosses dont il maîtrise rapidement la technique. Brassard entre dans l'équipe nationale en 1990 et remporte sa première Coupe du monde à 18 ans.

Il fait dès lors partie des athlètes à surveiller à chaque étape de la Coupe du monde. Il remporte dix épreuves avant d'être médaillé d'or aux championnats du monde de 1993. Après une saison 1993-1994 assez modeste, il se reprend aux Jeux olympiques de 1994. Sa prestation spectaculaire lui permet de mettre en échec le champion en titre et d'obtenir la médaille d'or. Portant des pièces de tissu jaunes sur ses genoux afin de faire remarquer sa technique impeccable, Brassard dépasse le Russe Sergei Shupletsov d'à peine 0,34 point. Il remporte également le titre canadien en 1995 et la Coupe du monde en 1996 et en 1997. Il est choisi pour porter le drapeau du Canada aux cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques de 1998, à Nagano, mais ne monte pas sur le podium à ces jeux. Brassard termine quatrième au classement de la Coupe du monde en 1998-1999. C'est la première fois en neuf ans qu'il ne finit pas la saison dans les trois premiers. Il se blesse sérieusement au genou durant les finales de la Coupe du monde de 2000, et ne peut donc pas concourir pendant la saison 2000-2001. Cependant, il revient à temps pour se qualifier aux Jeux olympiques de 2002, à Salt Lake City, et il termine 21e aux compétitions de bosses des hommes. Il se retire de la compétition professionnelle 2004.

Brassard est aussi connu pour son travail caritatif considérable, dont sa tournée annuelle avec les « Enfants du Soleil », la division française du Children's Miracle Network. Il reçoit le Gillette Sport Award de 2000 en reconnaissance de son dévouement. En 2010, il a fait son entrée au TEMPLE DE LA RENOMMÉE DES SPORTS DU CANADA.


Liens externes