Brian MacKay-Lyons

Brian MacKay-Lyons, architecte, professeur d'université (né le 26 août 1954 à Arcadia, en Nouvelle-Écosse).
Brian MacKay-Lyons, architecte, professeur d'université (né le 26 août 1954 à Arcadia, en Nouvelle-Écosse).


Extérieur de la maison
Maison #22 sur la côte de Nouvelle-Écosse, Oxner's Head, 1997 (photo par James Steeves/Atlantic Stock Images Inc).
Intérieur de la maison
Maison #1 sur la côte de Nouvelle-Écosse, Kingsburg, 1986 (photo par James Steeves/Atlantic Stock Images Inc).
Maison Howard
Maison Howard, West Pennant (N-É), 1995-98. par Brian MacKay-Lyons Architecture (photo par James Steeves/Atlantic Stock Images Inc).

Brian MacKay-Lyons, architecte, professeur d'université (né le 26 août 1954 à Arcadia, en Nouvelle-Écosse). Récipiendaire de plusieurs Médailles du Gouverneur général en architecture, Brian MacKay-Lyons occupe le devant de la scène nationale et internationale grâce à sa manière de transposer les formes et les traditions vernaculaires en des édifices contemporains surprenants, mais où il est possible de vivre.

Formation et début de carrière

Brian MacKay-Lyons obtient un baccalauréat en aménagement de l'environnement (1976) et un baccalauréat en architecture (1978) de la Technical University of Nova Scotia. Pendant ses études supérieures à l'UCLA (University of California at Los Angeles), où il complète une maîtrise en design urbain (1982), il entre en contact avec les idées de l’architecte et historien américain Charles Moore. Les études de ce dernier sur la forme indigène des édifices et son évolution dans le temps incitent Brian MacKay-Lyons à poursuivre ses travaux chez Moore, Ruble et Yudell, de 1980 à 1982. Il retourne à Halifax en 1983 et crée sa firme, MacKay-Lyons Architecture Urban Design, qui s'appelle aujourd'hui MacKay-Lyons Sweetapple Architects, deux ans plus tard.

La reconnaissance nationale et internationale qui est accordée aux projets à petite échelle de Brian MacKay-Lyons, pour la plupart des maisons, vient de son exploration méthodique des éléments vernaculaires de la Nouvelle-Écosse. Les premiers projets sont centrés sur un langage de formes simples, archétypales, et sur la relation de celles-ci avec le site. Sa House on the Nova Scotia Coast #1 (Upper Kingsburg, N.-É., 1986), un bon exemple de ses premiers travaux, met en contraste le volume intérieur de la maison rénovée de Cape Cod et la conception totémique de sa cheminée habitée. Sur son emplacement, cette réalisation architecturale se présente comme une extension de la préoccupation de Brian MacKay-Lyons pour les objets qui occupent la terre, et elle a été intégrée aux bâtiments existants au moyen d'un verger.

Œuvre ultérieure

Les projets ultérieurs poursuivent l'investigation des éléments vernaculaires menée par Brian MacKay-Lyons, ce qui suggère que son travail est essentiellement un processus d'exploration en évolution. Centrées sur les détails, les créations de la fin des années 1990 repoussent les possibilités structurelles des constructions vernaculaires à charpente de bois et à revêtement, de façon à créer des formes nouvelles et appropriées. La House on the Nova Scotia Coast #22 (Oxner's Head, N.-É., 1997) illustre ce développement. La charpente de bois est conçue de façon à ressembler à des boîtes rectangulaires abstraites planant au-dessus du rez-de-chaussée. L'endiguement spatial suggéré par chacune des boîtes se juxtapose à l'extension formelle suggérée par les murs du rez-de-chaussée. Ces murs relient l'espace intérieur à l'espace extérieur, et la maison principale aux chambres d'amis qui se trouvent un peu plus de 100 mètres plus loin.

Au tournant du millénaire, la firme entreprend des projets de plus grande échelle, dont le pavillon de la faculté d'informatique de l'Université Dalhousie (Halifax, N.-É., 1999). Ces projets d'envergure mènent à plusieurs commandes de création de plusieurs bâtiments scolaires dans l'est du Canada. Le projet de construction de la chancellerie du Canada à Dhaka, au Bangladesh, est complété en 2010.

Quoi qu’il en soit, Brian MacKay-Lyons continuera à concevoir des maisons et des chalets à plus petite échelle. La Cliff House, construite en 2010 sur la côte Atlantique, en Nouvelle-Écosse, en est un exemple. C’est un chalet parallélépipédique tout simple, perché sur une falaise, couvert de bardeaux de cèdre et équipé de grandes baies vitrées qui donnent sur la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse. Ce projet, le premier d’une série de constructions prévues pour le site côtier de 455 acres, a remporté en 2012 la Médaille du Gouverneur général en architecture.

Cliff House
Cliff House, vue depuis la plage.
Cliff House
Salon principal de Cliff House.

Prix et distinctions

Reconnus à l'échelle nationale en raison de leurs qualités conceptuelles, les travaux de Brian MacKay-Lyons remportent à plusieurs reprises le Canadian Architect Award et la Médaille du Gouverneur général en architecture. Ce dernier prix, attribué à une œuvre construite de façon exemplaire au Canada, lui a été décerné pour la House on the Nova Scotia Coast #1, le terrain intercalaire à usage mixte sur la rue Maynard (Halifax, N.-É., 1990), la Leahey House (Pugwash, N.-É., 1994), la House on the Nova Scotia Coast #12 (South Shore, N.-É., 1996), la House on the Nova Scotia Coast #22 et la Cliff House (côte atlantique, N.-É, 2010).

L'ensemble de son œuvre est internationalement reconnu. Pour preuve, il reçoit le prix honorifique de l'American Institute of Architects et est à la fois membre de l'Institut royal d'architecture du Canada et de l'Académie royale des arts du Canada. En 2001, il est fait membre honoraire de l'American Institute of Architects. Sa firme jouit d'une reconnaissance significative pour ses conceptions, ses nombreuses publications (plus de 175, dont trois monographies), ses expositions et ses prix reçus.

Brian MacKay-Lyons a donné de multiples conférences au Canada comme à l'étranger; il enseigne à l'Université Dalhousie, anciennement la Technical University of Nova Scotia depuis 1983. Depuis le début des années 1990, il dirige un stage international au Ghost Architectural Laboratory dans la Nouvelle-Écosse rurale. Le Ghost Lab, un atelier de création de design, attire des professionnels et des étudiants du monde entier et a contribué à faire de Brian MacKay-Lyons une sommité mondiale en architecture.