Bridle, Augustus

Augustus (John) Bridle. Critique, auteur, rédacteur en chef (East Stour, Dorsetshire, Angl., 4 mars 1868 - Toronto, 21 décembre 1952). Enfant illégitime et orphelin dès son enfance, il devint pupille du révérend T.B. Stephenson, fondateur de la National Children's Home à Londres.

Bridle, Augustus

Augustus (John) Bridle. Critique, auteur, rédacteur en chef (East Stour, Dorsetshire, Angl., 4 mars 1868 - Toronto, 21 décembre 1952). Enfant illégitime et orphelin dès son enfance, il devint pupille du révérend T.B. Stephenson, fondateur de la National Children's Home à Londres. Bridle fut envoyé à Hamilton, Ont., en 1878. Les détails de sa prime jeunesse demeurent obscurs, mais on croit qu'en 1880 il vivait et travaillait avec un cordonnier nommé Stewart, à Merlin, Ont., et qu'il s'installa en 1882 sur la ferme de Richard Smith à Dealtown, Ont. Il reçut son certificat de professeur en 1887 et commença à enseigner en 1889 dans des écoles à Blenheim, Ont., Edmonton, et Stratford, Ont. En 1903, il se tourna vers le journalisme, travaillant d'abord pour le Herald de Stratford, puis le News de Toronto et le Bulletin d'Edmonton. Il fut rédacteur en chef associé (1908-16) puis rédacteur en chef (1916-20) de l'hebdomadaire Canadian Courier, puis occupa peu de temps ce poste à Musical Canada. En 1922, il se joignit au Star de Toronto auquel il demeura attaché durant 30 ans comme critique musical et littéraire et chef des rubriques du cinéma et du théâtre. En 1935, il commença aussi à recenser des films pour le Star Weekly. Principal instigateur de la mise sur pied de l'Arts and Letters Club de Toronto (1908), Bridle en fut le secr. (1908-13) et le prés. (1913-14); jusqu'à la fin de ses jours, il fut considéré comme « secrétaire perpétuel émérite ». Il prit l'initiative de la publication de The Year Book of Canadian Art 1913, pour lequel il écrivit trois essais sur la musique. Il se fit le champion des peintres canadiens connus sous le nom de Groupe des Sept. Il chanta pendant quelque temps parmi les basses du Choeur Mendelssohn de Toronto.

Bridle fut responsable d'un numéro du Canadian Courier entièrement consacré à la musique et aux musiciens canadiens (12 octobre 1912). Dans un des articles, « Music in two cities » (Toronto et Montréal), il révélait une compréhension très fine des problèmes d'isolement et de régionalisme et affirmait que « si le Canada veut un jour réaliser quoi que ce soit de national en musique, les gens qui font la musique, aussi bien que ceux qui l'écoutent, doivent au moins découvrir ce qui a été fait et ce qui s'accomplit dans d'autres parties du pays que la leur ». Son article « Who writes our music? » (Maclean's, 15 décembre 1929) fut la première tentative d'étude globale de la composition musicale canadienne contemporaine sur une vaste échelle. Au début des années 1920, Bridle organisa sous les auspices du Star plus de 100 concerts gratuits de « bonne musique » (« Good Music », plus tard les concerts du Star Fresh Air Fund) et plusieurs concerts de « musique célèbre » et de noëls, et il participa à la création du CNE Chorus. En 1927, il mit en scène son spectacle historique symbolique « Heart of the World » lors d'une rencontre internationale de la Fédération mondiale des professeurs, à la CNE à Toronto.

Bridle est l'auteur de plusieurs livres, notamment A Backwoods Christmas (Toronto 1910), Sons of Canada (Toronto 1916; cet ouvrage inclut des biographies de Guillaume Couture, F.H. Torrington et A.S. Vogt), Masques of Ottawa (Toronto 1921), ainsi que d'un roman, Hansen (Toronto 1925), et de The Story of the Club (Toronto 1945). Ses comptes rendus des dernières années étaient célèbres pour leur style épigrammatique et télégraphique. Ses documents personnels ont été déposés aux ANC.